Les doutes ressurgissent sur les marchés

le
0

(AOF) - Après une semaine particulièrement fructueuse (+3,54% pour le CAC 40), les marchés actions européens sont repartis en nette baisse aujourd'hui. La Bourse de Paris a cédé 1,80% à 4 407,85 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a perdu 1,81% à 2 977,53 points. Une tendance partagée à Wall Street où le Dow Jones abandonne 0,78% à l'approche de la mi-séance.

L'embellie provoquée jeudi par le statu quo de la Fed a laissé place aux prises de bénéfices. Une tendance baissière confortée par la perspective du premier débat entre Hilary Clinton et Donald Trump pour l'élection présidentielle américaine du 8 novembre.

Selon une récente étude, la moitié des électeurs s'appuieront sur ce débat pour effectuer leur choix. Or, les deux candidats sont désormais au coude-à-coude dans les sondages et les observateurs redoutent que Donald Trump sorte vainqueur du duel télévisé alors que son programme économique ne convainc pas les opérateurs de Wall Street.

Ce regain d'aversion pour le risque s'explique également par la perspective de la réunion prévue demain à Alger entre l'Opep et la Russie. Le gel de la production constitue l'enjeu majeur de cette rencontre, les cours du pétrole ayant été divisés par deux depuis 2014 en raison d'un excédent d'offre.

Enfin, la chute de Deutsche Bank, tombé à son plus bas niveau depuis 1983 à Francfort, a relancé les craintes sur la solidité du système bancaire européen.

Pour preuve, les valeurs financières ont été les principales responsables de la forte baisse du CAC 40. Lanterne rouge du CAC 40, Axa a abandonné 4,45% devant BNP Paribas (-3,27%), Société Générale (-2,95%) et Crédit Agricole (-2,74%). Aucune valeur du CAC 40 n'est parvenue à terminer dans le vert.

(P-J.L)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant