Les doudounes Moncler à nouveau françaises 

le
0
La société d'investissement Eurazeo prend 45 % du célèbre fabricant de doudounes pour 418 millions d'euros. Elle veut aider son patron-actionnaire à accélérer son expansion internationale.

Près de vingt ans après leur faillite et leur reprise par un groupe italien, les doudounes Moncler retrouvent un actionnaire français. La société d'investissement Eurazeo a racheté, pour 418 millions d'euros, 45 % du capital de la société. Elle en devient le premier actionnaire, aux côtés du président et directeur artistique de Moncler, Remo Ruffini. Cet Italien de 49 ans, qui avait repris la marque en 2003 pour 45 millions d'euros, a depuis réussi à en faire un label de mode tendance. Avec son nouvel actionnaire, l'homme d'affaires, qui conserve 32 % du capital, voudrait la transformer en marque globale de luxe.

Fondée en 1952 dans la région de Grenoble par René Ramillon, qui fabriquait des tentes et des duvets pour la montagne, Moncler (diminutif de Monestier-de-Clermont, un village de la région) s'est fait connaître par ses doudounes en Nylon remplies de plume d'oie, à la fois imperméables et chaudes. Au départ fabriquées pour l'alpiniste Lionel Terray, vai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant