Les Dogues en promenade dans le Nord

le
0
Les Dogues en promenade dans le Nord
Les Dogues en promenade dans le Nord

Au terme d'un match maîtrisé, les Lillois chipent les trois points à des Montpelliérains complètement déboussolés. Si Sofiane Boufal a fait le show pendant une bonne partie de la rencontre, Ryad Boudebouz a lui manqué son premier penalty en Ligue 1.

Lille OSC 2-0 Montpellier HSC

Buts : Boufal (43e sp), Sidibé (64e)

En footballeur très talentueux, Sofiane Boufal sait tout faire de ses pieds. Il l'a d'ailleurs prouvé une nouvelle fois ce soir, dans son antre. Omniprésent au milieu de terrain, l'ancien scoïste a régalé son public et ses coéquipiers. Des dribbles bien réalisés, des débordements rapides, des changements d'appuis mettant à l'épreuve les genoux les plus aguerris, des passes lasers et... Un brin de malice. D'une superbe détente, bien coordonnée avec le mouvement du pied du défenseur adverse, Sofiane Boufal a plongé la tête la première dans la piscine du stade Pierre Mauroy. Impressionnés, les juges ont tous dégainé le carton 10/10. Du coup, Sofiane rentre à la maison avec la médaille et les trois points. Pas si mal, pour un vendredi soir. Surtout quand on sait que 3/4 des buts lillois cette saison ont été inscrits par le technicien... Oui, il n'y en a que quatre, et alors ?

Dribbles, passes et plongeon


Après quatre matchs sans victoire, les Dogues reçoivent les hommes de Rolland Courbis, victimes d'un début de saison catastrophique. Une rencontre qui peut faire sortir la tête de l'eau à l'une des deux formations, donc, mais une rencontre placée sous le signe des absents (cinq de chaque côté). En début de match, les Montpelliérains montrent les crocs. Un temps inquiétés, les hommes d'Hervé Renard parviennent à poser le pied sur le ballon. Après dix minutes de jeu, Obbadi alerte Sidibé d'une superbe passe, mais l'attaquant manque son contrôle et fait capoter ce qui aurait pu être une belle action. Besogneux sur le front de l'attaque lilloise, le jeune Sidibé n'en est pas moins très maladroit. Petit à petit, les joueurs de la Paillade reculent, reculent, et passent en veille. Camara est totalement coupé du monde par les trois défenseurs lillois à ses bottes et aucun ballon exploitable ne lui parvient.

En jambe après un départ poussif, Boufal fait désormais parler son talent et se joue de la défense adverse. Après un nouveau rush, le dribbleur décale Sidibé dans la surface. Ce dernier lui remet en retrait, mais la frappe de Boufal est détournée par un Congré très précieux (26'). Dans la foulée, Nangis casse deux paires de reins et envoie une minasse flirter avec le montant…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant