Les djihadistes de l'Etat islamique reculent à Kobani

le
0

MURSITPINAR, Turquie, 8 octobre (Reuters) - Des frappes aériennes de la coalition internationale ont repoussé les combattants de l'organisation Etat islamique (EI) vers les faubourgs de la ville kurde de Kobani, dans le nord de la Syrie, ont affirmé mercredi des responsables kurdes joints dans la ville assiégée. "Ils sont désormais à l'extérieur des entrées de la ville de Kobani. Les tirs et les bombardements ont été très efficaces et il en a résulté que l'EI avait été délogé de nombreuses positions", a dit Idris Nassan, de l'administration locale, joint par téléphone. "C'est leur plus gros recul depuis leur entrée dans la ville et nous pouvons considérer cela comme le début du compte à rebours avant leur retrait du secteur", a-t-il ajouté. La ville, adossée à la frontière turque, est assiégée depuis trois semaines par les combattants de l'EI et semblait mardi sur le point de tomber entre leurs mains, selon le président turc Recep Tayyip Erdogan. (voir ID:nL6N0S21CY ) Plusieurs quartiers, dans l'est et le sud-ouest de la ville, étaient passés sous leur contrôle. L'imminence de la chute de Kobani, troisième ville kurde de Syrie, a déclenché mardi des rassemblements de soutien en Turquie qui ont dégénéré. Les affrontements entre des manifestants kurdes, ulcérés par la passivité de la Turquie et les forces de l'ordre ont fait au moins douze morts, dont neuf à Diyarbakir, la plus grande ville kurde de Turquie. (voir ID:nL6N0S30W5 ) Des experts en question de défense doutent cependant que des raids aériens suffisent seuls à stopper la progression des djihadistes. (Daren Butler; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant