Les djihadistes d'Al Mourabitoune revendiquent l'attaque de Bamako

le , mis à jour à 22:57
0

(Actualisé avec Le Drian, USA §3-5) LE CAIRE, 20 novembre (Reuters) - Al Mourabitoune, groupe djihadiste sahélien dirigé par Mokhtar Belmokhtar et lié à Al Qaïda, a revendiqué vendredi sur Twitter l'attaque meurtrière de l'hôtel Radisson Blu de Bamako, au Mali. L'attaque a été "menée en coordination avec nos frères au sein d'Aqmi", écrit l'organisation, évoquant Al Qaïda au Maghreb islamique. L'authenticité de cette revendication n'a pu être vérifiée mais la France et les Etats-Unis la prennent au sérieux. "Il (Mokhtar Belmokhtar) est sans doute a l'origine de cet attentat, encore qu'on n'en est pas tout à fait certain", a déclaré sur TF1 le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Les agences de renseignement américaines estiment elles aussi qu'Al Mourabitoune et Aqmi ont mené cette attaque, dont le bilan est de 27 morts selon une source de l'Onu, a déclaré une source gouvernementale à Washington. Al Mourabitoune est né en 2013 de la fusion du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et des Signataires par le sang, groupe dirigé par l'Algérien Mokhtar Belmokhtar. Le mouvement a revendiqué l'attaque d'un restaurant de Bamako où cinq personnes ont été tuées en mars, l'attentat suicide d'avril contre les forces de l'Onu, qui a fait trois morts, et celui commis en août dans l'hôtel Byblos de Sévaré, dans le centre du Mali, où 17 personnes ont trouvé la mort. (Ali Abdelatti, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant