Les dix pépites à suivre à la Coupe du monde U20

le
0
Les dix pépites à suivre à la Coupe du monde U20
Les dix pépites à suivre à la Coupe du monde U20

Recruteurs, adeptes de Football Manager ou simples amateurs de football champagne, cette Coupe du monde U20 est faite pour vous. Du moins, pour découvrir ces dix futurs stars du football mondial venus en Corée du Sud exhiber leur savoir-faire et gratter quelques contrats.

Dominic Solanke (Angleterre)


21 mai 2014. En finale de l'Euro U17 face aux Pays-Bas, l'attaquant anglais Dominic Solanke fait ce qu'il sait faire de mieux : marquer. Un but qui permet à l'Angleterre de remporter la compétition et au jeune avant-centre de Chelsea de terminer meilleur buteur. Quelques semaines avant cette démonstration à Malte, Solanke brillait déjà avec l'équipe U18 de Chelsea en terminant la saison avec vingt pions en vingt-cinq rencontres. Alerté par le talent du bonhomme, José Mourinho l'intègre alors à son effectif professionnel pour l'entraînement et lui offre quelques minutes en Ligue des champions face au NK Maribor le 21 octobre 2014. Tout juste âgé de dix-sept ans, Solanke devient alors le plus jeune gosse de l'histoire des Blues à disputer un match de C1. Parallèlement, l'attaquant, puissant et costaud, remporte la Youth League 2014-2015 avec Chelsea, compétition qu'il terminera bien entendu avec le trophée de meilleur buteur. Prêté la saison dernière à Vitesse Arnhem en Eredivisie, Solanke termine la saison avec sept réalisations avant d'alterner cette année entre le banc de Chelsea et les tribunes de Stamford Bridge, Antonio Conte ne faisant pas vraiment tourner son effectif.


Rodrigo Bentancur (Uruguay)


Comment reconnaître un futur crack ? Premier critère, être titulaire dans un grand club. Check. Rodrigo Bentancur a déjà cinquante rencontres de championnat dans les pattes avec Boca Juniors, à seulement dix-neuf ans. Deuxième critère, recevoir les éloges d'une légende. Check. "Je n'ai pas vu beaucoup de joueurs dans ma vie avec son toucher de balle. Quand il prend le ballon, il vous donne le sentiment qu'il peut se passer quelque chose à tout moment ", raconte Juan Román Riquelme à propos du milieu uruguayen. Troisième critère, être représenté par Jorge Mendes. Check. Quatrième critère, être recruté par la Juventus. Check. En avril dernier, les Bianconeri ont balancé dix millions d'euros pour s'attacher les services de ce milieu de terrain au toucher de balle soyeux,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant