Les dix incontournables du futur gouvernement

le
0
Pour former son équipe ministérielle, François Hollande doit tenir compte de savants équilibres.

Fin du supplice chinois pour les premiers ministrables. Jean-Marc Ayrault, Martine Aubry et Manuel Valls, voire Michel Sapin, vont enfin savoir s'ils ont été choisis pour le poste de premier ministre. François Hollande nommera ce mardi, après son investiture, le chef du gouvernement.

En dépit de sa condamnation en 1997 pour favoritisme, le président du groupe PS à l'Assemblée et maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, conserve ses chances face à la première secrétaire du PS, Martine Aubry, et au député de l'Essonne Manuel Valls. Dès vendredi, alors que les rumeurs enflaient sur cette affaire vieille de quinze ans, un membre de l'entourage d'Hollande avait laissé pointer son agacement: «Les bruits sur Ayrault, ça ne vient pas de la droite. Mais ceux qui s'amusent à ça ne sont pas sûrs d'en profiter.» Hollande veut garder la main et ne pas se laisser imposer ses choix.

Une fois son premier ministre nommé, le président se donnera une journée pour finaliser avec lui la co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant