Les dix évènements qui ont marqué le Mondial

le
0
Les dix évènements qui ont marqué le Mondial
Les dix évènements qui ont marqué le Mondial
La parenthèse Coupe du Monde au Brésil refermée, Football365 vous propose de jeter un petit coup d'oeil dans le rétroviseur. Voici les dix évènements du tournoi qui ont marqué la rédaction.L'élimination de l'Espagne

Championne du monde en titre, l'Espagne est rapidement et incompréhensiblement tombée de son piédestal. L'entame catastrophique contre les Pays-Bas (5-1) n'était pas qu'un accident de parcours. Cinq jours après, la Roja tombe face au Chili (2-0) et devient le premier champion en titre à être éliminé dès le deuxième match de la phase de poules. L'ultime succès face à l'Australie (3-0) n'y changera rien, l'Espagne rentre au pays tête basse. La fin d'une génération.

Luis Suarez alias « Le Cannibale »

La Coupe du Monde de tous les contrastes pour Luis Suarez. D'abord absent de la première déconvenue contre le Costa Rica (3-1), l'attaquant uruguayen a ensuite été le héros de la victoire contre l'Angleterre (2-1) en inscrivant un doublé. On l'imaginait alors monter en puissance contre l'Italie pour le dernier match de poules. Hélas, « El Pistolero » a encore tout gâché en mordant Giorgio Chiellini et en se faisant exclure du Mondial. Cela ne l'empêchera pas de signer au Barça quelques jours plus tard...

L'Afrique et les primes

Le Mondial des équipes africaines est mitigé. Si pour la première fois de l'histoire du continent, deux équipes (L'Algérie et le Nigeria) ont passé le premier tour, l'Afrique reste polluée par des faits divers qui entravent son éclosion définitive. On pense évidemment aux histoires de primes. Pour divergence avec les dirigeants, le Nigeria a zappé un entraînement, le Cameroun a retardé son départ et le Ghana a demandé à la Fédération d'affréter un avion pour recevoir ses primes en liquide. Drôle d'ambiance. Malheureusement, c'est devenu une habitude. Le tout sans oublier le coup de tête d'Assou-Ekotto sur Moukandjo et l'exclusion du duo Muntari-Boateng.

Tim Howard, la muraille américaine

Le 1er juillet 2014 restera comme un moment fort de ce Mondial. Ce soir-là, Tim Howard va entrer dans l'histoire de la Coupe du Monde en effectuant quinze arrêts lors de la rencontre entre les Etats-Unis et la Belgique. Total le plus élevé depuis 1966 ! Si la muraille américaine finira par craquer, sa prestation va littéralement embraser le net. Le gardien d'Everton sera logiquement élu homme du match par la FIFA.

L'émotion du Brésil

Des larmes, de la tension, un hymne repris a capella par tout un stade, tout un peuple, des stades pleins aux couleurs de la sélection auriverde, le Brésil a vécu avec une émotion rare et intense son Mondial. Si la Seleçao a échoué en demi-finales, le pays a montré que son amour du ballon rond n'était pas usurpé. Image forte du mois de compétition : les larmes de Thiago Silva lors de la séance des tirs au but contre le Chili. S'en était suivie une polémique sur le manque de charisme et de leadership du capitaine du PSG. La suite a confirmé la tendance...

La blessure de Neymar

Il était la star du Brésil, le chouchou du public auriverde, et son premier tour avait d'ailleurs été à la hauteur des attentes, Neymar devait être la star du Mondial 2014. Auteur d'un Mondial exceptionnel jusqu'aux quarts de finale (quatre buts en quatre matchs), le joueur du FC Barcelone est sévèrement touché par le Colombien Zuniga en toute fin de rencontre. Quelques heures plus tard, le verdict tombe (fracture d'une vertèbre) et son rêve s'envole. Sans lui, le Brésil va vivre un véritable calvaire lors des deux derniers matchs de la compétition.

Le 7-1 historique de la demi-finale

La plaie se refermera-t-elle un jour ? Le 9 juillet 2014 restera pour la Seleçao comme le plus grand désastre du football brésilien. Ce jour-là, face à l'Allemagne, en demi-finales du Mondial à Belo Horizonte, le Brésil va exploser en moins d'une demi-heure. Cinq buts encaissés en 29 minutes, et le stade Mineirao deviendra un lieu de « massacre » pour la sélection de Luiz Felipe Scolari. Les supporters, les joueurs et le staff auront beau pleurer, le Brésil sera humilié aux yeux du monde entier. Quelques jours plus tard, les Pays-Bas finiront le travail lors de la petite finale.

Le record de Miroslav Klose

Il n'est évidemment pas le plus glamour des attaquants internationaux mais son efficacité demeure redoutable. Et mondialement reconnu. Et ce, même à travers les années. En marquant contre le Brésil en demi-finales du Mondial, Miroslav Klose est devenu le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du Monde avec 16 réalisations en quatre éditions (2002, 2006, 2010 et 2014). A 36 ans et 1 mois, l'attaquant de la Lazio Rome est le plus vieux joueur de champ à avoir disputé une finale de Coupe du Monde depuis le Brésilien Nilton Santos en 1962. Une sacrée référence !

Le génie de Louis Van Gaal

Son coup de poker est devenu un coup de génie. Et est à classer comme l'un des moments les plus incroyables de l'histoire de cette Coupe du Monde 2014. On joue la 120eme minute de jeu lors du huitième de finale entre les Pays-Bas et le Costa Rica lorsque Louis van Gaal décide de sortir l'atout Tim Krul de sa manche en vue de la séance des tirs au but. En transe, le gardien de Newcastle stoppe deux tentatives des Ticos et envoie les Oranje en quarts de finale. Mais le véritable héros de la soirée, c'est bien Louis van Gaal. Le nouveau manager de Manchester United emmènera finalement ses hommes sur le podium de ce Mondial en remportant la petite finale face au Brésil.

James Rodriguez, la star qu'on n'attendait pas

Falcao forfait, la Colombie pensait vivre un Mondial compliqué. Mais l'absence de l'attaquant de Monaco a finalement libéré son coéquipier en Principauté, James Rodriguez. L'ancien joueur du FC Porto va briller de mille feux tout au long de la compétition pour finalement terminer meilleur buteur avec six réalisations. Une au minimum à chaque match qu'il va disputer. Plus aucun joueur n'avait autant marqué lors d'un Mondial depuis Ronaldo en 2002 (8). Cela vous classe un joueur !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant