Les dix dates de Damien Duff

le
0
Les dix dates de Damien Duff
Les dix dates de Damien Duff

C'est désormais officiel et plutôt triste pour tous les fans de déboulés couloir gauche : Damien Duff se range. À 36 ans, l'ancien milieu de Chelsea, Blackburn, Fulham ou encore Newcastle tire définitivement un trait sur presque vingt piges de foot pro. Retour sur les dix faits marquants d'une carrière plombée par les pépins physiques.

La Coupe du monde espoir, 1997

Au beau milieu des années 90, l'Irlande du football est au plus mal. L'équipe nationale, emmenée par un John Aldridge vieillissant et sans réelle relève, ne parvient pas à se qualifier pour l'Euro 96 organisé chez son voisin anglais. Vient alors, l'année suivante, le Mondial U20 qui se tiendra en Malaisie. L'occasion pour la jeune Green Army de redorer le blason tricolore. Dans cette équipe de minots, un milieu gauche retient l'attention. Vif, technique et doté d'un pied gauche remarquable, Damien Duff régale et offre la qualification aux siens pour les quarts de la compète (faisant de lui le premier joueur à marquer un but en or dans un tournoi international), ainsi que la 3e place à l'Irlande lors de la petite finale face au Ghana. La FIFA lui décerne même la mention "d'étoile montante" dans son rapport officiel. Costaud.

L'entrée dans la cour des grands, le 25 août 2001

Au sortir de ce Mondial réussi, Duff s'engage dans la foulée avec Blackburn, récent vainqueur de la Premier League un an auparavant sous la houlette de Kenny Dalglish. L'Irlandais débarque dans une équipe bien en place, où il peine à trouver sa place dès son arrivée. Après quatre saisons remplies et un ascenseur réalisé entre l'élite et la seconde division, Damien s'épanouit pleinement dans l'écurie coachée par Graeme Souness. Il inscrit son premier pion en Premier League en août 2001 à Ewood Park contre le Tottenham de Teddy Sheringham. Un but qui donne la victoire aux Rovers. Pas la pire des premières, hein.

La célébration folle face à l'Arabie saoudite, le 11 juin 2002

Fort d'une saison à près de dix réalisations, Damien Duff et sa bande de copains irlandais déboulent en Corée du Sud avec l'envie d'en découdre. Si le parcours des hommes de Mick McMarthy ne restera pas dans les mémoires collectives - éliminés en huitièmes par l'Espagne aux tirs au but -, l'une des images du tournoi restera toutefois l'originale célébration du natif de Dublin face à l'Arabie saoudite. Après avoir trompé le portier saoudien, Duff se présente devant les tribunes du stade de Suwon et adresse un genre de salut oriental aux travées. Un joli clin d'œil sarcastique.

[A…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant