Les dix bonnes questions de la Ligue 1

le
0
Les dix bonnes questions de la Ligue 1
Les dix bonnes questions de la Ligue 1

Nouvelle saison dit nouvelles interrogations. Entre la date du titre du PSG, le nom du premier entraîneur qui va morfler ou les futurs succès français en Ligue Europa, on fait le point.

À quelle journée le PSG va t-il être champion ?


On ne va pas se mentir, le Trophée des champions nous a d'ailleurs rappelé que c'était contre-productif de se bercer d'illusions. Le PSG sera champion, reste à savoir quand. La saison passée, les Parisiens ont bouclé l'affaire le 13 mars avec une valise 9-0 contre Troyes. Un an plus tôt, à la faveur d'un Olympique lyonnais au taquet, le suspense avait officiellement tenu jusqu'au 16 mai. Le PSG n'a plus Zlatan Ibrahimovic pour violenter les défenses françaises, mais cela ne devrait pas l'empêcher de dominer le championnat de la tête et des épaules. Unaï Emery sera t-il menacé s'il décroche la timbale trop tardivement ou se fait sortir en quarts de finale de la Coupe de la Ligue par Dijon ?


Faut-il donner le titre de champion au dauphin du PSG ?


Vincent Labrune n'étant plus là, Jean-Michel Aulas s'est trouvé une nouvelle cible privilégiée : le PSG et ses "subventions de l'Etat qatari". La saison passée, il n'avait pas hésité à présenter la rencontre OL-Monaco comme "la véritable finale du championnat de France car le Qatar ne fait pas partie de la France." Une saillie que ne renieraient pas les sympathisants FN mais qui, dans la bouche du président lyonnais, traduit surtout le sentiment d'impuissance des "clubs normaux". Depuis 2012 et l'exploit de Montpellier, Paris monopolise la première place et un ticket pour la C1. Et ses dauphins peuvent regretter une époque pré-QSI où leurs parcours se seraient concrétisés en titre.



Le SCO d'Angers va t-il faire une Grenoble ?


Saison 2008-2009, Grenoble est le Petit Poucet de Ligue 1. Mais qui au lieu de se faire bouffer, entame la saison en trombe. Et assure tranquillement son maintien et une 13e place dès le mois d'avril. Moins clinquant que le parcours du SCO, qui termine 9e en 2016, mais avec une demi-finale de Coupe de France en prime qui laisse penser que le club isérois peut durer dans l'élite. Sauf qu'il débute la saison suivante par 12 défaites sur…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant