Les divines surprises du budget grec, excédentaire en 2014

le
0
Le gouvernement prévoit un excédent primaire de 2,8 milliards d'euros en 2014 (hors charge de la dette). La troïka se montre sceptique.

La Grèce veut croire à la fin de la crise. L'avant-projet de budget ­déposé au Parlement, lundi, prévoit une croissance de 0,6 % en 2014, après une contraction du PIB de 4 % cette année. Une divine surprise au bout de six ans de ­récession, même si la pré­vision optimiste du gouvernement grec est calquée sur celle du Fonds monétaire international (FMI), délivrée avant l'été.

Les annonces budgétaires du gouvernement sont plus optimistes encore. Et poussent la troïka (UE, BCE, FMI) à écarquiller les yeux. Mais au pays de l'Olympe, tous les miracles sont permis! Le gouvernement grec est prêt à afficher un excédent primaire - avant la charge de la dette - de 2,8 milliards d'euros en 2014, après 340 millions pour 2013.

La dette, principal fardeau du pays

Si la prévision du gouvernement se réalise, ce sera un exc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant