Les dividendes grimpent en Europe, selon une étude

le
6
LES DIVIDENDES VERSÉS PAR LES ENTREPRISES EUROPÉENNES EN HAUSSE, SELON UNE ÉTUDE
LES DIVIDENDES VERSÉS PAR LES ENTREPRISES EUROPÉENNES EN HAUSSE, SELON UNE ÉTUDE

LONDRES (Reuters) - Les dividendes versés par les entreprises européennes ont progressé au deuxième trimestre sur fond d'amélioration des perspectives de résultats et de bilans assainis après la crise dans le secteur financier, selon une étude publiée lundi par Henderson Global Investors.

D'après cette analyse, les dividendes distribués aux actionnaires par les principales entreprises européennes, hors compagnies britanniques, ont progressé de 8,6% au deuxième trimestre, un rythme plus lent que celui enregistré en début d'année mais dépassant celui du dernier trimestre 2014.

La saison des résultats du deuxième trimestre, qui touche à sa fin, a été l'une des meilleures des cinq dernières années.

"La plus grosse surprise est venue des compagnies du secteur financier", a noté Ben Lofthouse, gérant de fonds chez Henderson.

Lors de la présentation de ses résultats du deuxième trimestre au début du mois, la banque allemande Commerzbank a confirmé prévoir la distribution d'un dividende au titre de l'exercice en cours, une première depuis 2007.

L'italienne Intesa Sanpaolo, qui a livré fin juillet ses meilleurs résultats semestriels depuis 2008, a également réaffirmé son intention de verser deux milliards d'euros à ses actionnaires pour cette année.

Certains spécialistes s'attendent à une poursuite de la progression de la redistribution aux actionnaires, notamment sous l'effet des efforts de relance de la Banque centrale européenne (BCE).

Au niveau mondial, Henderson table désormais sur une progression de 7,8% des versements de dividendes cette année à taux de change constants, contre 7,5% dans son estimation précédente. Cette révision à la hausse a notamment été entretenue par la progression observée en Europe.

Cela représenterait un montant cumulé de 1.160 milliards de dollars (1.045 milliards d'euros)

La progression de la rétribution des actionnaires a relancé le débat sur la répartition entre dividendes et investissements pour la croissance des entreprises ou les hausses des salaires, en particulier aux Etats-Unis.

Selon Ben Lofthouse, il s'agit d'un rattrapage lié à l'amélioration des résultats des entreprises.

"Les dividendes ont tendance à être en retard sur la croissance économique", observe-t-il.

"La croissance des dividendes est la plus élevée lorsque les dirigeants (des entreprises) ont davantage confiance."

(Lionel Laurent; Myriam Rivet pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stricot le lundi 17 aout 2015 à 14:46

    ouaip faites_c c'est assez vrai - et lorant21 a aussi raison. Dans l'ensemble ca n'a aucun interet, verser les benefices en dividendes ou les ajouter aux reserves ne fait aucune difference economiquement, mais demontre seulement que lesdites entreprises n'ont pas besoin de cash pour investir et preferent grossir le RoE en reduisant le E. La principale difference est fiscale pour celui qui recoit des div au lieu d'une plus-value sur cession de titres. Donc en soi, aucun interet.

  • ZvR le lundi 17 aout 2015 à 14:24

    les entreprises pourraient aussi se désendetter plutôt qu'emprunter pour verser des dividendes........

  • lorant21 le lundi 17 aout 2015 à 14:08

    Cela montre un manque d'idée d'investissement: c'est triste.

  • M7520498 le lundi 17 aout 2015 à 13:55

    La loi devrait imposer a toute entreprise versant des dividendes de se constituer au paravent un coussin du montant du dividende envisagé .

  • faites_c le lundi 17 aout 2015 à 13:47

    Manifestement Henderson Global Investors est soit incompéte,nt soit se fout des gens! Comparer les dividendes versés au 1er trimestredes par les sociétés XYZ avec les dividendes versés par les sociétés ABC au 2ème trimestre est un pur non sens économique et mathématique. C'est comme comparé le prix de vente du kilo de pommes et du kilo de raisin et les comparer!

  • faites_c le lundi 17 aout 2015 à 13:43

    "D'après cette analyse, les dividendes distribués aux actionnaires par les principales entreprises européennes, hors compagnies britanniques, ont progressé de 8,6% au deuxième trimestre.." Quand on sait que 80 % des sociétés européennes versent des dividendes sur une base annuelle, que 15% versent des dividendes semestriels et le reste verse des dividendes trimestriels ou n'en versent pas, c'est clair que cette étude est très significative mais surtout sans aucun intérêt!