Les dividendes de l'Etat inquiètent la Cour des comptes

le , mis à jour à 13:29
8

PARIS (Reuters) - La Cour des comptes s'inquiète du niveau élevé des dividendes versés à l'Etat par les entreprises dont il est actionnaire, y voyant un risque qu'il privilégie un rendement à court terme de ses participations au détriment de ses intérêts à long terme et de ceux de ces sociétés.

Dans son rapport sur l'exécution du budget de l'Etat publié mercredi, la Cour relève qu'il a perçu l'an passé d'entreprises non financières 4,1 milliards d'euros de dividendes, soit un peu moins qu'en 2013 (4,2 milliards) mais bien plus que les 3,1 milliards prévus dans la loi de finances initiale.

L'essentiel a été versé par EDF (2 milliards), Engie (ex-GDF Suez, 1 milliard) et, dans une moindre mesure Orange (0,2 milliard), la SNCF (0,2 milliard) et La Poste (0,1 milliard), au titre de leurs résultats de l'exercice 2013.

"Plusieurs entreprises ont versé des dividendes en 2014 alors que leurs résultats 2013 étaient négatifs", souligne la Cour des comptes, en donnant pour exemple les lourdes pertes annoncées par Engie (9,3 milliards d'euros) du fait d'importantes dépréciations d'actifs.

Plus généralement, elle remarque que neuf des douze plus grandes entreprises figurant dans le portefeuille de l'Agence des participations de l'Etat (APE) ont affiché l'an passé des taux de distribution de résultats à leurs actionnaires "plus élevés" que le taux médian des entreprises du CAC 40.

"Le niveau élevé des taux de distribution soulève le risque pour l'Etat de privilégier un rendement à court terme de ses participations au détriment, potentiellement, des intérêts à long terme des ces entreprises et des siens", écrit la Cour.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brun2083 le jeudi 11 juin 2015 à 08:11

    Idem que frk987 : il faut fuir les entreprises dont l'état possède beaucoup d'actions.

  • frk987 le samedi 6 juin 2015 à 18:16

    Je suis sorti de ces boutiques, une règle d'or dès que l'Etat détient plus de 10% du capital (ou des droits de vote), c'est à fuir comme la peste.

  • neutro le mercredi 3 juin 2015 à 16:01

    Erreur mon cher jmartin2, le dividende total 2014 est bien de 1,00 euro, acompte payé fin 2014 de 0,5 euro et solde de 0,50 euro payé récemment. Les calcul de la cour des comptes sont donc bien exacts...

  • jmartin2 le mercredi 3 juin 2015 à 12:24

    comment l'etat peut-il toucher 1 milliard d'euros de dividende engie puisque 35 % de 2milliard 500 dactionsegale environ 900 millions . cela multiplie par 0.50 de dividende = 400 millions d'euros (à la louche)

  • crcri87 le samedi 30 mai 2015 à 23:49

    Encore une belle raison pour rendre méfiant un investisseur étranger....Vivement que ces tripoteurs comme Macron soient hors course

  • pmessag2 le jeudi 28 mai 2015 à 18:01

    Au détriment de intérêts à long terme ? Après nous le déluge .......

  • M1961G le mercredi 27 mai 2015 à 13:46

    l'état français déteste l'actionnaire , mais quans il sagit d'empocher le dividende , alors on entend plus la gauche . l'état est contre le dividende pour les français lambda , mais pas pour eux , étonnant non !!!!!

  • renard le mercredi 27 mai 2015 à 13:45

    Ah, on comprend mieux pourquoi les tarifs de ces "pseudo" entreprises ne cessent d'augmenter... ça bouche les trous du budget, quelle dérive honteuse... au détriment des usagers, pardon des clients...