Les dissidents qui pourraient gêner le PS

le
0
Dans la course aux législatives, le Parti socialiste doit faire face à un certain nombre de candidats exclus de ses rangs et prêts à en découdre. Le point sur les principaux face-à-face gauche contre gauche.

Jean-Pierre Kucheida en décembre dernier à Liévin.
Jean-Pierre Kucheida en décembre dernier à Liévin. Crédits photo : PHILIPPE HUGUEN/AFP

oJean-Pierre Kucheida, député maire de Liévin (Nord-Pas-de-Calais)

Visé par une enquête pour «abus de biens sociaux», Jean-Pierre Kucheida, exclu du PS mardi soir, veut croire en ses chances dans la 12e circonscription du Pas-de-Calais. Siégeant à l'Assemblée nationale depuis 1981, il n'entend pas céder son fauteuil le 17 juin à son concurrent investi par Solferino, le jeune élu de Wingles, Nicolas Bays. La lutte risque toutefois d'être âpre dans cette circonscription marquée à gauche depuis plus de trente ans. Outre Kucheida et Bays, deux candidats écologistes et quatre représentants de l'extrême gauche y briguent notamment la députation.

o René Dosière, député apparenté PS de l'Aisne

René Dosière, qui espérait pouvoir se présenter aux législatives sous l'étiquette socialiste, a finalement été privé d'investiture par le parti. Le 16 mai,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant