Les disparues d'Égypte

le
0
EN IMAGES - Des centaines de filles et de jeunes femmes chrétiennes sont la cible des islamistes les plus radicaux. Enlevées, elles sont ensuite converties et mariées de force.

Un visage d'enfant posé sur un corps de jeune femme. Jean, tee-shirt blanc imprimé «Fashion Girl», un collier de deux perles de verre bleu sur une fine lanière de cuir noir: Irini Samir est une ado de son temps. Elle a 16 ans, la vie ­devant elle et des projets plein la tête. Pourtant, ses yeux ombrés de cernes trahissent la crainte. Assise sur un banc dans le jardin d'une église copte d'une lointaine banlieue du Caire, elle tourne subitement le regard vers le côté, telle une biche effarouchée.

Irini revient de l'enfer. Cette collégienne chrétienne a été séquestrée près de deux mois par des musulmans qui voulaient la marier de force. Son salut, elle ne le doit qu'à son courage et à sa présence d'esprit quand elle est parvenue à échapper à ses ravisseurs.

Avec un couteau, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant