Les discussions sur TurkStream ralenties par les élections turques

le
0

MOSCOU, 23 septembre (Reuters) - Les négociations sur la fourniture de gaz par la Russie et la construction du gazoduc TurkStream progressent actuellement au ralenti en raison des élections législatives prévues le 1er novembre en Turquie, a annoncé le porte-parole du Kremlin, mercredi. S'exprimant devant la presse, Dmitry Peskov a précisé qu'aucun accord n'avait été conclu entre Vladimir Poutine et le président turc Recep Tayyip Erdogan présent lors de l'inauguration de la grande mosquée de Moscou mercredi. "Les questions concernant le gaz ont été abordées. Elles sont ralenties par les élections parlementaires prévues le 1er novembre en Turquie", a dit Psekov. Les négociations sur le projet TurkStream, une construction capable d'acheminer 63 milliards de mètres cubes de gaz par an en passant sous la mer Noire, se poursuivent, a ajouté le porte-parole. L'idée de ce gazoduc raccordé au réseau turc et en mesure d'alimenter l'Europe du Sud a été présentée par Vladimir Poutine lors d'une visite en Turquie le 1er décembre dernier. Cet édifice remplacerait le projet South Stream qui a été abandonné. (Vladimir Soldatkin; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant