Les dirigeants iraniens haussent le ton contre l'Arabie saoudite

le , mis à jour à 19:16
0

DAMAS, 14 mai (Reuters) - Un haut responsable iranien a lancé jeudi une violente charge contre le roi d'Arabie saoudite, qu'il a qualifié de "traître à l'Islam" en comparant l'offensive de la coalition arabe contre les miliciens chiites houthis au Yémen aux opérations militaires israéliennes dans les territoires palestiniens. En visite à Damas, où il a affiché le soutien de Téhéran au président syrien Bachar al Assad, Alaeddine Boroujerdi, qui dirige l'influente commission de défense nationale et de politique étrangère, a repris les accusations formulées la veille par le guide suprême de la République islamique. L'ayatollah Ali Khamenei a accusé mercredi l'Arabie saoudite de se rendre coupable de "crimes" au Yémen, où des centaines de civils ont été tués depuis le début des bombardements aériens de la coalition constituée par Ryad contre les Houthis et leurs alliés, le 26 mars. "Les Saoudiens ont commis une énorme erreur au Yémen et les conséquences des crimes qu'ils ont commis vont à coup sûr se retourner contre eux", a-t-il dit lors d'un entretien avec le président irakien Fouad Massoum, selon des propos rapportés par l'agence de presse officielle IRNA. Mercredi également, le numéro de l'armée iranienne a menacé Ryad de "guerre" ouverte en cas d'action de la coalition arabe contre un cargo iranien faisant route vers le Yémen avec à son bord, selon Téhéran, de l'aide humanitaire. L'Iran a prévenu qui n'autoriserait pas les bateaux de la coalition, qui impose un blocus naval du Yémen, à inspecter le chargement du navire. (voir ID:nL5N0Y43B5 ) "Si ce cargo n'arrive pas à destination, les fauteurs de troubles doivent s'attendre à une réaction de l'Iran. L'Amérique et l'Arabie saoudite devraient savoir que l'Iran ne fera pas éternellement preuve de retenue", a déclaré le général Massoud Jazayeri à la télévision Al Alam. Alaeddine Boroujerdi s'en est pris plus particulièrement au roi Salman en assurant que "Dieu se vengerait" du monarque saoudien, coupable selon lui d'agir contre les Houthis au nom des intérêts américano-israéliens. "Il devrait être qualifié de traître aux Lieux saints (NDLR: La Mecque et Médine) et à la Nation islamique (...) Ils (les Saoudiens) tuent des enfants au Yémen avec des armes américaines en imitant les crimes de l'entité sioniste (NDLR: Israël)", a-t-il dit. (Suleiman Al-Khalidi, avec Parisa Hafezi à Ankara; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant