Les dirigeants européens mieux payés que Merkel ou Hollande

le
0

INFOGRAPHIE - Leurs salaires peuvent grimper jusqu'aux 370.000 euros annuels que touche Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne. Le comparatif des rémunérations des dirigeants des institutions européennes et des dirigeants des pays membres est instructif.

Alors que l'indice des fonctionnaires français reste gelé jusqu'en 2015, leurs homologues de la Commission européenne ou de la Cour de justice ne sont pas concernés par l'austérité. Le magazine European Voice publie ce jeudi le détail de leurs rémunérations.

Ainsi, Mario Draghi est ainsi le fonctionnaire le mieux payé d'Europe, avec un salaire mensuel de 31.177 euros par mois, soit 374.124 euros annuels. Le président de la Banque centrale européenne surclasse non seulement ses collègues européens mais aussi la plupart de ses homologues internationaux. Son salaire est ainsi plus de deux fois supérieur à celui de l'Américaine Janet Yellen. Seul Mark Carney, président de la Banque d'Angleterre, parvient à faire mieux, avec un traitement d'un peu plus d'un million par an...

salaires fonctionnaires europe

Autres privilégiés de l'Europe: les membres de la Commission et de la Cour de justice, payés plus de 255.000 euros par an. Les rémunérations grimpent jusqu'à 321.238 euros annuels pour José Manuel Barroso et Vassilios Skouris, présidents respectifs des deux institutions, tout comme pour Herman Van Rompuy, qui préside le Conseil européen. Les membres du Parlement européen sont eux les «grands perdants». Non seulement les députés sont les responsables les plus mal payés du continent, avec 95.482 euros par an mais en plus la présidence de l'institution ne s'assortit d'aucune prime. Martin Schulz est ainsi logé à la même enseigne que ses collègues députés.

L'Union européenne se montre bien plus généreuse envers ses fonctionnaires que les autres institutions internationales. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, pourtant le mieux payé des fonctionnaires internationaux, touche une rémunération inférieure de 27% à celle de Mario Draghi. La comparaison est encore plus cruelle pour les dirigeants des États membres de l'Union, qui doivent trouver bien ironique le discours de Bruxelles sur la nécessité de réduire leurs dépenses. Les salaires d'Angela Merkel et de François Hollande sont respectivement inférieurs de 21% et 30% à celui d'un commissaire européen. De quoi susciter quelques ambitions, à l'instar de Pierre Moscovici qui n'a pas caché son intention d'obtenir un poste de commissaire européen après avoir été débarqué du ministère de l'Économie...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant