Les dirigeants de PME un peu plus optimistes

le
6
LES DIRIGEANTS DE PME SE MONTRENT UN PEU PLUS OPTIMISTES
LES DIRIGEANTS DE PME SE MONTRENT UN PEU PLUS OPTIMISTES

PARIS (Reuters) - Un peu plus de dirigeants de PME françaises prévoient une hausse (32%) plutôt qu'une baisse (28%) de leur chiffre d'affaires cette année, selon le baromètre semestriel des PME publié mardi par BPI France.

L'écart entre les deux catégories, +4 points, est positif pour la première fois depuis la mi-2012 et progresse de 12 points par rapport à novembre dernier. Mais il reste bien en-deçà de sa moyenne de long terme, qui se situe à 20,3%.

La croissance annuelle du chiffre d'affaires est prévue à 0,3% en moyenne, après des reculs estimés à 0,9% en 2013 et 0,3% en 2012. Ce léger rebond se limite toutefois aux secteurs situés en amont du système productif, comme les services aux entreprises, les transports et l'industrie.

Les entreprises exportatrices font preuve d'un peu plus d'optimisme, avec une hausse attendue de leur chiffre d'affaires de 3,1% en 2014 après une quasi-stagnation en 2013, de même que les PME innovantes (+3,0% après +1,0% en 2013).

S'agissant de 2015, 32% des dirigeants interrogés anticipent une hausse de leur activité tandis que 15% redoutent une baisse. En hausse de 11 points sur un an, l'écart se situe là encore loin de sa moyenne de long terme (+29).

Selon la BPI, les anticipations ne sont significativement positives que dans les secteurs en amont du système productif et tout juste positives dans les secteurs des services aux particuliers, du commerce, de la réparation automobile et du tourisme.

Les perspectives sont en outre plus favorables pour les PME de 50 à 249 salariés que pour les TPE.

En termes d'emplois, les créations dépassent les suppressions pour la première fois depuis 2012,'% des entreprises signalant une hausse de leurs effectifs et 17% une baisse. L'écart entre les deux, +2, est en hausse de cinq points par rapport à fin 2013.

Pour 2015, 21% des PME envisagent d'accroître leurs effectifs et 11% de les réduire.

Soixante pour cent des PME (+3 points) considèrent par ailleurs leur situation de trésorerie "normale ou aisée" mais les perspectives de rentabilité restent médiocres : 20% anticipent une amélioration de leurs résultats cette année et 23% une dégradation.

Côté investissements, 44% des PME déclarent qu'elles "ont déjà investi ou prévoient d'investir" dans l'année, soit la même proportion qu'il y a un an mais un recul de trois points par rapport à la mi-2012. Pour l'ensemble de 2014, 31% prévoient une baisse de leurs investissements et 22% une progression.

L'enquête a été début mai auprès de 28.000 entreprises de 1 à 249 salariés. L'analyse s'appuie sur un échantillon de 4 092 réponses reçues avant le 7 juin.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mardi 29 juil 2014 à 20:17

    QUE de catastrophisme ambiant ... Mr le Président de grâce, rendez un peu de fierté à notre nation et de par la même à notre économie !!! La plupart des commerçants avec qui je parle me font état de désespérance !!!!! Que faites vous de notre France ??? Vos actions sociétales et économico/sociales achèvent de mettre la France à plat !!!!!!

  • M4473836 le mardi 29 juil 2014 à 20:10

    spcmg71 alors pourquoi repondre maintenant ?

  • spcmg71 le mardi 29 juil 2014 à 19:39

    je lis souvent la conclusion d'un article pour éviter de perdre du temps. j'ai bien fait. je cite : "Pour l'ensemble de 2014, 31% prévoient une baisse de leurs investissements et 22% une progression." C'est bon signe pour l'economie française ???? Ah bon.... Je vais faire journaliste... Ca sera plus facile.

  • spcmg71 le mardi 29 juil 2014 à 19:37

    des remarques frappées au coin du bon sens par M4473836 et abacchia. Je post qques remarques sur boursorama, mais je fais partie des 80 pour cent qui n'ont pas le tps de répondre à des sondages.

  • M4473836 le mardi 29 juil 2014 à 19:26

    a prendre avec precaution, 4000 reponses sur 28000 interrogées !!! entre les faillites et ceux qui galere a mort et n ont pas de temps a perdre avec un sondage pour satisfaire les noobs du gouvernement. Je fais partie des 28% comme tout mon entourage, collegues ainsi que concurrents, a croire qu a certains endroits on est à 100% en baisse... le verre a moitié plein pour le PS (les sim's ?), a moitié vide pour les personnes de la vie réel

  • abacchia le mardi 29 juil 2014 à 19:20

    On se demande bien pourquoi les TPE devraient être plus optimistes ? Plus de CA veut dire plus de travail, donc moins de temps libre pour l'entrepreneur (souvent seul ou avec 1 ou 2 salariés), plus de paperasse, etc... In Fine, une augmentation du revenu qui sera totalement confisquée par la fiscalité actuelle ! Dans ce conditions, comme celles et ceux qui font le calcul de rester aux minimas (pour continuer à capter les aides), tous les petits patrons préfèrent ne faire que le strict minimum !