Les dirigeants de la zone euro n'ont plus le droit à l'erreur 

le
0
Sans garantie de succès, les dix-sept dirigeants de la zone euro vont rassembler jeudi après-midi toute leur énergie politique pour répondre clairement à des questions vitales sur l'avenir de l'Union européenne

Au bout de quinze mois de replâtrages et d'atermoiements, l'euro fait face à son destin. Sans garantie de succès, les dix-sept dirigeants de la zone euro vont rassembler jeudi après-midi toute leur énergie politique pour répondre clairement à des questions vitales sur l'avenir de l'Union européenne. Le tout sous la formidable pression des marchés.

«Pas le droit à l'erreur». Le mot d'ordre s'est imposé dans la tension à l'approche du sommet de Bruxelles. «Mon patron à l'oreille bleuie d'être collé au téléphone», lâche l'assistant d'un haut responsable européen. Plus officiel, José Manuel Barroso décrivait un tournant «très grave» pour l'UE et conjurait les dix-sept de décider enfin «ce qu'ils vont faire (…), plutôt que d'étaler ce qu'ils ne veulent pas faire». Le FMI s'inquiète du coût d'un rendez-vous manqué. Sa nouvelle directrice générale, Christine Lagarde, sera d'ailleurs à Bruxelles.

Le contre-modèle absolu est la dernière rencontre des mini

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant