Les dirigeants allemands inquiètent Moscou

le
0

MOSCOU, 9 décembre (Reuters) - Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a déclaré mardi que le comportement des dirigeants allemands, Angela Merkel en tête, inquiétait Moscou et a prévenu que l'Europe subirait des conséquences si Berlin cesse de jouer un rôle constructif vis-à-vis de la Russie. "Il nous est impossible de ne pas exprimer notre inquiétude sur ce que font nos collègues allemands", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Moscou. "L'Allemagne a traditionnellement joué un rôle très constructif concernant les relations entre l'Union européenne et la Russie et entre l'Occident en général et la Russie. Si l'Allemagne décidait de se mettre à donner des ordres, ni l'Europe, ni l'Allemagne n'en sortiraient gagnantes", a-t-il poursuivi. Depuis l'annexion de la Crimée par la Russie en mars puis l'éclatement du conflit armé dans l'est de l'Ukraine, en avril, l'Allemagne a régulièrement durci le ton face à Moscou. Devant les membres de son Union chrétienne-démocrate (CDU) réunis en congrès à Cologne, Angela Merkel a accusé mardi la Russie d'"avoir violé et de continuer à violer le droit international". "Il nous a fallu assister à une modification de frontières en Europe, à l'annexion de la Crimée et à la remise en cause de l'intégrité territoriale, un des principes au coeur du modèle européen de l'après-guerre", a-t-elle insisté. "Le droit du plus fort semble l'avoir emporté sur la loi." (Thomas Grove avec Madeline Chambers à Berlin; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant