Les dirigeables préparent leur grand retour

le
2
Vue d'artiste d'un dirigeable HAF.
Vue d'artiste d'un dirigeable HAF.

Peut-être connaissez-vous la série américaine Fringe

, dans laquelle le ciel d'un monde parallèle au nôtre est rempli de dirigeables, l'accident dramatique du Hindenburg n'y ayant jamais eu lieu. Ce rêve de Ferdinand von Zeppelin pourrait bien se concrétiser, 80 ans après le célèbre crash. Dans un premier temps, les aéronefs devraient faire leur grand retour sur le marché du fret, avant de s'attaquer, peut-être, au transport de personnes.

La jeune société française Hybrid Air Freighters (HAF, "cargos aériens hybrides") a annoncé mardi au Salon du Bourget avoir signé une lettre d'intention pour l'achat de 12 dirigeables, pour 500 millions de dollars. Leur fabricant est bien connu dans le secteur aéronautique : il s'agit du géant américain de la défense Lockheed Martin, dont le laboratoire top secret "Skunk Works" avait développé ces dirigeables LMH-1 pour le Pentagone. Les militaires américains ayant trouvé des alternatives avant l'aboutissement du projet, l'aéronef est disponible à la vente. Comme il est d'usage dans le secteur, ce sont des opérateurs (comme HAF) qui achètent les dirigeables, pour ensuite vendre un service de transport aux entreprises clientes.

Tout-terrain, bon marché et endurant

En 2016, l'opérateur britannique Straightline Aviation avait déjà commandé 12 de ces dirigeables, pour 480 millions de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 il y a 5 mois

    Exact... mais depuis 40 ans... avec des résultats... mitigés.

  • mxnagg il y a 5 mois

    tres bien, il "suffit" d'inventer un nanotissus totalement impermable a l'helium photovoltaiquement actif, ca merite de s'y interesser pour la Recherche Europeene.