Les dignitaires musulmans condamnent les atrocités de l'Etat Islamique

le
1
Les dignitaires musulmans condamnent les atrocités de l'Etat Islamique
Les dignitaires musulmans condamnent les atrocités de l'Etat Islamique

Après chaque attaque perpétrée par des terroristes islamistes, après chaque assassinat prétendument commis au nom du coran, les responsables musulmans du monde entier condamnent ces actes, encore et encore. Mais ça ne suffit pas toujours à mettre fin aux amalgames et confusions.

Les récents assassinats des journalistes James Foley fin août et Steven Sotloff mardi poussent une nouvelle fois les musulmans à réaffirmer que leur religion n'est pas synonyme de violence et de haine. Car il faut se rendre à l'évidence : en utilisant la décapitation dans des mises en scènes savamment orchestrées, l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie cherche à inspirer la terreur, mais elle cause aussi un immense préjudice à la communauté musulmane qu'elle prétend représenter.

Il y a dans le monde plus d'un milliard de musulmans sunnites. Et chez une très large majorité d'entre eux, les méthodes brutales de l'EI suscitent dégoût, répulsion et colère. Al-Azhar, la plus haute autorité religieuse sunnite, a rejeté l'EI et ses pratiques. «Ces actions criminelles n'ont rien à voir avec l'islam. Elles n'ont aucun fondement dans la loi islamique. Ces gens ne représentent pas l'islam», affirme le cheikh Abbas Shoman. «Les actes et les pratiques de l'EI sont totalement étrangers aux message de la foi musulmane», assure de son côté cheikh Khaldoun Araymit, secrétaire-général du Conseil suprême de la loi islamique au Liban. «L'islam c'est la compassion et l'amour et la communication avec l'autre», affirme-t-il.

Les musulmans de France indignés

En France, où la communauté musulmane est la plus importante d'Europe, les représentants de l'islam sont indignés. «Les musulmans de France condamnent sans réserve de tels actes barbares qui suscitent l'horreur et la stupéfaction et demandent que les nations s'unissent pour éradiquer ces exactions mortifères qui dénaturent gravement la religion musulmane», affirme Dalil Boubakeur, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le mercredi 3 sept 2014 à 22:37

    Bien... Mais, sont ils sincères ?