Les différentes procédures d'adoption en Europe

le
0
Le service de l'adoption internationale a comparé les procédures d'agrément des candidats à l'adoption dans dix pays étrangers.

o La prise de décision

La France est le seul pays qui confie la décision d'accorder l'agrément à une autorité politique - le président du conseil général, qui peut passer outre l'avis de la commission d'agrément. En Suède, en Norvège ou en Espagne, c'est une autorité administrative qui se prononce. Le Luxembourg et l'Italie ont confié cette prérogative à un tribunal. En Allemagne, en Espagne ou au Québec, l'enquête sociale et psychologique est réalisée par l'organe décisionnel lui-même.

o L'information préalable

En Belgique, la phase d'information se tient sur une période de quatre mois et dure vingt heures. Les candidats sont reçus en groupe, puis individuellement. «Cette phase est cruciale parce qu'elle permet aux familles de bien mesurer ce que recouvre l'adoption, indique Geneviève Miral, la présidente de l'association Enfance et familles d'adoption. Ce temps leur laisse la possibilité de cheminer et de réajuster leur projet. Ou de r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant