Les diagnostics immobiliers manquent encore de sérieux

le
10
Métier récent, le diagnostic immobilier a du mal à trouver ses marques. L'an dernier 60% des professionnels contrôlé par la répression des fraudes n'étaient pas conformes à la législation.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE), censé établir le niveau de consommation d'énergie d'un logement, vient à nouveau de se faire taper sur les doigts. Il y a quelques mois, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir mettait déjà en cause le sérieux des calculs effectués en montrant qu'un même bien pouvait être classé très différemment selon le professionnel réalisant les calculant. Tout récemment, c'est la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui a épinglé cette jeune profession. En effet, l'an dernier, la répression des fraudes a contrôlé 559 professionnels du diagnostic immobilier (performance énergétique, amiante, plomb...) et près de 60% d'entre eux (337) n'étaient pas en conformité avec la législation, surtout pour le DPE. Parmi les problèmes les plus récurrents: l'absence de certification de compétence professionnelle et un manque d'affichage et d'explication sur les prix pratiqués, voire des «tromperies». Autre souci fréquent: le manque d'impartialité des diagnostiqueurs vis-à-vis des agents immobiliers ou des promoteurs.

Dans le bilan de son action 2011, la DGCCRF révèle que les plaintes liées à l'immobilier, aux travaux et réparations réalisés dans les logements et autres services à domicile représentent 20,7% du total. C'est ce qui a motivé ces contrôles ciblés du gendarme de la concurrence, sachant que le logement est le premier poste de dépense des ménages puisqu'il représente près de 30% de leur revenu. Comme ce qui a été relevé par la DGCCRF dans ses contrôles, la plupart des litiges portent sur des tarifs peu clairs ou sur un manque d'indépendance du diagnostiqueur. Sur ce dernier point, il est rappelé que selon l'article L.271-6 du code de la construction et de l'habitation, il «ne doit avoir aucun lien de nature à porter atteinte à son impartialité et à son indépendance ni avec le prestataire ou son mandataire». En effet, les éventuelles commissions que pourraient toucher par exemple les agents immobiliers seraient de nature à gonfler la facture finale du client.

LIRE AUSSI:

» Logement: 30% des Français ont un projet immobilier

» Les prix des maisons de campagne baissent

SERVICE:

» Toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titi18 le lundi 5 mar 2012 à 21:39

    Il y a beaucoup de charlatan dans ce milieu souvent de mêche avec les agences immobilières.

  • titi18 le lundi 5 mar 2012 à 21:39

    Mais dans l'ensemble les DPE est un bonne chose et devrait s'améliorer à l'avenir car c'est un vrai levier pour faire baisser les prix et surtout faire conscience aux Vendeurs et Acheteurs de l'importance de l'isolation et des équipements performants. Pour ma part je consomme moins de 200 € pour 168m2. Les Panneaux solaires me rapportent environ 2000€. Le retour de l'investissement est d'environ 9/10an

  • titi18 le lundi 5 mar 2012 à 21:34

    Il y

  • M5061253 le lundi 5 mar 2012 à 20:35

    2 appartements,même taille, même exposition,l'un au 3ème,l'autre au 4ème étage du même immeuble,sans vis-à-vis,l'un classé en C ,l'autre en E. De qui se moque-t-on?

  • dodo52 le lundi 5 mar 2012 à 11:31

    C'est normal que les diagnostics soient mauvais.... Il y a une "guerre des prix", et prix le plus bas est pas le meilleurs moyen d'avoir de la non-qualité.De surcroit, l'intérêt du vendeur étant de payer le moins cher, il prend donc le prix minimum avec la prestation minimale.... Il existe même des cabinets de diagnostics qui réalisent les DPE par téléphone !!! ils ont pignon sur rue et personne ne fait rien, donc ne soyons pas surpris d'un tel résultat.

  • b.gil123 le lundi 5 mar 2012 à 10:16

    C'est encore une taxe de plus. Immobiliers = Taxes merci l'ump..

  • M7313387 le dimanche 4 mar 2012 à 20:39

    D'un autre côté, en laissant les grands groupes d'agences immobilière en prendre le contrôle, pouvions nous espérer mieux?

  • danie649 le samedi 3 mar 2012 à 10:49

    Économie sur une facture EDF d'un pavillon de 120 m2 et 350 m3 qui est classée D et passe après travaux à B dans l'indice DPE. Facture EDF 2500€ + bois de chauffage en RP 700€ =3200€ X 35%= -1120€ ou 40% = - 1280€. Il faut aussi rajouter les avantages fiscaux qui sont liés à la pose, si pose par entreprise.Si c'est vous mm, le calcul est simple à faire.Bon courage

  • danie649 le samedi 3 mar 2012 à 10:41

    100 m2 de laine de verre made in France ( isover ) 100M/M coût 1200€. La VMC de qualité, double flux 1800€, insert pour 120 m2 d'habitation et donc environ 350 m3 à chauffer pour des plafonds à 2.50 m hauteur, 1800 à 3000€. Tout ceci hors Main d’œuvre, avec la main d’œuvre faut multiplier par environ 2.5 fois les prix ci-dessus soit un maximum de 15 000€.

  • danie649 le samedi 3 mar 2012 à 10:31

    Pour les pavillons, le DPE n'est pas une sanction contre le vendeur, il a aussi l'avantage de révéler les lacunes du bien à vendre. Un indice" D " peut passer à " C " voir " B " si le proprio.investit pour améliorer son bien.Exemple, renforcer l'isolation dans les combles horizontalement, poser une VMC double flux, poser un insert dans la cheminée, tout cela peut faire baisser votre facture électrique de 35 à 40 % et pour un faible investissement.