Les diables de Tasmanie menacés par les mines

le
0

(Commodesk) La minière australienne Venture Minerals a annoncé, le 2 août, la découverte d'un important gisement d'étain dans la région de Tarkine au nord-ouest de la Tasmanie. Le gouvernement dispose d'un an et demi pour valider ou non le projet d'exploitation de la compagnie.

Venture Minerals dispose déjà de trois projets miniers sur l'île. Et la découverte du nouveau gisement, Big Wilson, ne plaît pas aux écologistes. En effet, la forêt primaire de Tarkine est la seule zone où le diable de Tasmanie n'est pas contaminé par le cancer qui décime son espèce (80% de la population est morte en dix ans à cause de cette maladie). Le Tarkine National Coalition milite depuis deux ans pour que les 447.000 hectares de forêt entrent au patrimoine mondial de l'Unesco afin de protéger cette espèce endémique de Tasmanie.

Dix propositions de projets miniers dans la région ont été présentés pour d'éventuelles exploitations sur les cinq prochaines années et 56 permis d'exploration ont déjà été accordés. Le 27 juillet dernier l'Autorité de Protection Environnementale (EPA) étudiait la proposition de développement d'une mine à ciel ouvert de magnétite, un minerai de fer, par Shree Minerals, une autre compagnie minière.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant