Les deux tiers des Français opposés à la suppression de l'ISF (sondage)

le
20
67 % des Français sont opposés à la suppression de l'ISF. (Photobuay/Istock.com)
67 % des Français sont opposés à la suppression de l'ISF. (Photobuay/Istock.com)

(AFP) - Les deux tiers des Français sont opposés à la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF), selon un sondage Tilder/LCI/OpinionWay publié jeudi, au lendemain d'un rappel à l'ordre du Premier ministre sur le sujet, après des propos d'Emmanuel Macron.

41% des personnes interrogées se disent "tout à fait opposées" à la suppression de cette imposition des patrimoines supérieurs à 1,3 million d'euros, tandis que 26% y sont "plutôt opposés". La part de ceux qui y seraient "plutôt favorables" est de 17%, tandis que 15% y sont "tout à fait favorables".

La proportion des "plutôt" ou "tout à fait opposés" monte à 70% chez les femmes (contre 64% chez les hommes) et à 72% chez les actifs des catégories populaires (contre 64% chez les CSP+ et 66% chez les inactifs).

Par catégorie d'âge, les 25-34 ans sont le plus opposés à sa suppression (73%), suivis par les 35-49 ans (71%) et les 50-64 ans (70%). Cette proportion tombe à 61% pour les 65 ans et plus, et à 54% pour les 18-24 ans.

Mercredi, Manuel Valls a estimé que supprimer l'ISF serait "une faute" au "nom même de la justice", en réponse à une déclaration du ministre de l'Économie Emmanuel Macron dans la revue Risques, reproduite par Le Figaro. "Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF", avait déclaré le ministre de l'Economie à la revue spécialisée.

Créé en 1989, l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), qui a succédé à l'IGF (impôt sur les grandes fortunes) instauré par François Mitterrand en 1981 et abrogé par Jacques Chirac durant la cohabitation, a depuis subi de multiples aménagements.

Ce sondage a été réalisé mercredi et jeudi via un questionnaire en ligne auprès d'un échantillon de 1.001 personnes représentatif de la population française. Sa marge d'incertitude est de 1,5 à 3 points au plus, précisent ses auteurs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gglafont le vendredi 22 avr 2016 à 16:03

    Si on prend des décisions sur la base des sondages vu la culture économique des français la France ne s'en sortira jamais. Trop d'impôts fait fuir les capitaux tous les pays 'long compris à part la France qui préfère créer du chômages et des fonctionnaires en appauvrissant les classes moyennes. Le secteur privé est asservi par les hauts fonctionnaires.

  • sibile le vendredi 22 avr 2016 à 15:24

    on vient de trouver 1 milliard à donner à la Jordanie , sans compter les 80 milliards qu'on a filés à la Grèce ; et on veut nous faire croire que si on supprimait l' ISF, il faudrait taxer les pauvres davantage ... on pourrait peut-être commencer par cesser de jeter l'argent par les fenêtres !

  • M2845197 le vendredi 22 avr 2016 à 11:59

    Encore 66% de non comprenant (comme disait coluche) en France. Finalement Hollande peut avoir de l'espoir pour 2017.

  • denisma5 le vendredi 22 avr 2016 à 11:44

    4 MILLIARDS a reprendre dans les poches des moins pauvres qui en payent pas perso je voudrais bien en payer moi un ISF plus ils sont riches plus ils pleurent

  • M2941863 le vendredi 22 avr 2016 à 11:39

    Tous les sans dent ne rêvent que de continuer à profiter sans aller ni même tenter de trouver un job à leur niveau... Les plus aisés continuent de quitter cette france de taxes socialiste, les sans dent resteront entre eux à ce bouffer le nez...mdr

  • lorant21 le vendredi 22 avr 2016 à 11:37

    Il faudra un sacré courage pour le supprimer! un vrai suicide politique assuré!

  • abertoni le vendredi 22 avr 2016 à 10:26

    De moins en moins de personnes à taxer.plus aucune prise de risque.ou départ .les sans dents seront plus nombreux à faire la manche

  • coburnsw le vendredi 22 avr 2016 à 10:10

    merci les 2 tiers .. je suis en we des ce matin 10 h surtout pas bosser pour etre taxé je suis gandhi ... moins de boulot moins d embauche moins de taxes pour financer les flemmards jaloux que les gosses des fameux 2 tiers restent au chomdu sans le sou ce sera juste

  • surfer1 le vendredi 22 avr 2016 à 09:15

    On leur aurait demandé s'ils étaient d'accord pour supprimer la TVA qu'ils auraient été d'accord ! On constate tout de suite les limites de ce genre de sondage...

  • akelacca le vendredi 22 avr 2016 à 08:54

    bref avant c'était le beurre , l'argent du beurre et la crémière. Maintenant le riche, son argent et les emplois qu'il crées.La logique est la même depuis toujours....