Les deux-tiers des Français favorables au prélèvement à la source

le
1
66% des personnes interrogées pensent qu'elles auront une meilleure idée de leur pouvoir d'achat, et 65% que cela va leur faciliter la vie. (AFP PHOTO / JOEL SAGET)
66% des personnes interrogées pensent qu'elles auront une meilleure idée de leur pouvoir d'achat, et 65% que cela va leur faciliter la vie. (AFP PHOTO / JOEL SAGET)

(AFP) - Les deux-tiers des Français sont favorables au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, qui doit être mis en place en 2018, indique un sondage réalisé par Odoxa pour FTI Consulting, les Echos et Radio Classique et publié mercredi.

Selon cette enquête, 65% des Français sont favorables à cette réforme. Cette proportion est toutefois nettement moindre qu'il y a un an, lorsque 79% des Français se disaient favorables au prélèvement à la source.

Cette mesure est approuvée aussi bien par les sympathisants de gauche (76%) que par ceux de droite (62%).

Malgré tout, une majorité des personnes interrogées (73%) estiment que cela alourdira la charge des entreprises. Par ailleurs, 71% des sondés craignent des erreurs de la part des entreprises ou de l'administration fiscale, et autant jugent que cela remettra en cause la confidentialité des données fiscales et de vie privée.

Parmi les points positifs, 66% des personnes interrogées pensent qu'elles auront une meilleure idée de leur pouvoir d'achat, et 65% que cela va leur faciliter la vie. 61% pensent enfin que cela permettra à l'Etat de mieux gérer et prévoir les finances du pays.

Ce sondage a été réalisé le 9 juin par internet auprès d'un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie il y a 6 mois

    Les deux-tiers des Français sont favorables au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, Or il n'ya qu'un français sur deux payant l'impôt sur le revenu. Cherchez l'erreur. Et puis a-t-on informé le public de la triple conséquence. Tout le monde saura tout sur le revenu de tout le monde. Il sera compliqué de vérifier sa taxation. Cela va générer un travail important de multiples rectifications résultant d'une fiscalité d'une complexité démentielle. Avant tout il faut la réformer