Les deux principaux partis irlandais veulent leur gouvernement

le
0
    par Padraic Halpin 
    DUBLIN, 29 février (Reuters) - Les deux principaux partis 
politiques irlandais ont fait savoir lundi qu'ils allaient 
s'efforcer de former un gouvernement chacun de leur côté, une 
tâche que beaucoup d'analystes jugent irréalistes et qui 
pourrait déboucher sur la formation d'une alliance inédite. 
    L'échec de la coalition sortante emmenée par le Premier 
ministre Enda Kenny aux législatives de vendredi pourrait ainsi 
le contraindre à se rapprocher du Fianna Fail, le parti arrivé 
deuxième avec 24,3% des voix et que combat depuis près d'un 
siècle sa propre formation politique, le Fine Gael, qui a 
terminé en tête du scrutin avec 25,5%. 
    "Nous devons regarder l'ensemble de l'échiquier politique du 
Dail (le Parlement irlandais) et voir où nous pouvons saisir des 
opportunités pour discuter de la formation d'un gouvernement", a 
déclaré le ministre des Affaires étrangère, Charlie Flanagan, 
membre du Fine Gael. 
    Prié de dire si cette prospection pourrait aboutir à la 
création d'une alliance avec le Fianna Fail, la seule 
combinaison que beaucoup d'analystes jugent viable, Charlie 
Flanagan a répondu que "l'inflexibilité" ne résoudrait pas la  
crise. 
    Cette hypothèse est toutefois rejetée par plusieurs 
personnalités des deux partis, tout particulièrement au Fianna 
Fail dont les résultats ont déjoué les pronostics.  
    Son chef de file, Micheal Martin, a réclamé lundi à 
l'ensemble des formations politiques du pays de s'accorder sur 
une réforme du Parlement avant d'ouvrir des discussions sur la 
formation d'un gouvernement. Il n'a pas évoqué l'hypothèse d'une 
alliance avec le Fine Gael. 
    Bill Kelleher, également membre du Fianna Fail, a toutefois 
déclaré que son parti allait chercher à obtenir le soutien des 
petites formations politiques et des députés indépendants afin 
que Micheal Martin soit en mesure de se présenter en alternative 
à Enda Kenny. 
    "Il n'y a pas de majorité possible sans que les deux 
(partis) en fassent partie", juge Theresa Reidy, professeur de 
sciences politiques à l'University College de Cork. "Il n'y a 
que deux options sur la table, soit une forme de gouvernement 
minoritaire soit une coalition." 
    "La principale question est celle de savoir si le Fianna 
Fail souhaite entrer (dans une coalition) et je ne pense pas que 
nous aurons de gouvernement de sitôt, cela prendra de 6 à 8 
semaine." 
 
 (Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux