Les deux pandas géants sur le point d'être embarqués à bord d'un avion-cargo spécial le 15 janvier 2012 à l'aéroport de Chengdu

le
0

Les deux pandas géants prêtés par la Chine pour dix ans au zoo de Beauval (centre de la France), Yuan Zi ("rondouillard" en chinois) et Huan Huan ("joyeuse"), ont atterri dimanche à 11H00 GMT à l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle.Le "Panda Express", un Boeing 777F spécialement affrété par la société Fedex, lui-même décoré d'un grand portrait de panda, s'est posé sur le tarmac juste avant midi, sous les applaudissements du personnel de Fedex et du zoo de Beauval, mobilisés sur l'opération. Les deux "trésors nationaux" de la Chine sont arrivés après 8.833 km de vol, soit onze heures et quart de voyage, attendus par des officiels, dont l'ambassadeur de Chine en France, et plus d'une centaine de journalistes.Yuan Zi ("Rondouillard") et Huan Huan ("Joyeuse"), chacun dans une vaste cage blanche portant leur nom, avaient décollé dimanche matin de Chengdu (Chine) vers 8H30 (00OH30 GMT). Avant leur départ samedi, ils avaient fait l'objet d'une fête d'adieu solennelle, dans la base de reproduction des pandas de Chengdu où vit l'immense majorité des représentants en captivité de cette espèce très menacée."On travaille sur cette opération depuis cinq ans", explique Delphine Delord, directrice de la communication du zoo de Beauval. "C'est un transfert de VIP, de personnalités presque", ajoute-t-elle. Un accueil à la mesure du geste diplomatique fort que représente pour Pékin le prêt de pandas à un pays étranger.Yuan Zi et Huan Huan sont les premiers pandas accueillis en France depuis 1973, quand la Chine maoïste avait offert un couple à la France de Georges Pompidou.Durant le transport, ils sont accompagnés par une équipe de 4 personnes dont deux experts chinois en soin animalier. "Je vais les observer attentivement, surtout pendant la phase de décollage, et si jamais il y a un problème le vétérinaire pourra intervenir", avait expliqué à l'AFP avant le décollage Zhang Hao, le gardien des pandas qui, en plus d'escorter les deux mammifères, passera six mois en France à leurs côtés.Rodolphe Delord, directeur du ZooParc de Beauval, a également embarqué dans l'avion.Les deux animaux sont maintenus en éveil tout au long du voyage. Ils s'occupent en mangeant des bambous et des fruits, dont "une cinquantaine de kilos" ont été mis à leur disposition pendant le vol, a précisé à l'AFP Julien Ducoup, directeur général de Fedex à Roissy. Les pandas disposent également de jouets à bord. Ils "ont été placés chacun dans un conteneur aménagé", et sont suivis de près par l'équipe, souligne M. Ducoup. "C'est la cinquième fois que nous assumons un transport de Pandas, dont le dernier pour le zoo d'Edimbourg", a précisé M. Ducoup.Tout comme Mme Delord, il s'est refusée à donner le prix du transfert. Une source proche du dossier évoquait une somme de 750.000 euros.A leur arrivée, les pandas seront embarqués directement à bord de deux camions, mis à disposition de Fedex, et prendront la direction de Saint-Aignan (Loire-et-Cher), où se trouve le zoo de Beauval, escorté par les gendarmes. Ils sont attendus sur place vers 16H00. Leur déchargement s'effectuera cette fois à l'abri des regards.Les deux plantigrades noir et blanc aux yeux cernés de noir, feront alors connaissance avec leur nouveau domaine: deux enclos intérieurs climatisés, deux enclos extérieurs aménagés avec des plantes venues de Chine, vidéosurveillance, bambous à volonté...Tout a été mis en place pour que le couple, sélectionné avec un maximum d'atouts, puisse se reproduire en France.Le public devra attendre le 11 février pour les découvrir de visu. Le ZooParc de Beauval, qui attire 600.000 visiteurs par an, espère recevoir au moins 100.000 curieux supplémentaires grâce à eux.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant