Les deux indicateurs qui font douter d'une sortie de crise rapide

le
0
Le déficit de l'État et les défaillances d'entreprises sont fortement repartis à la hausse.

Les jours passent avec son lot de mauvaises nouvelles pour l'exécutif. Hier, deux nouveaux indicateurs majeurs (la situation mensuelle budgétaire en mai et les défaillances d'entreprises en juin) sont venus assombrir un peu plus l'horizon de la reprise. Et ce, alors que le gouvernement avait cru voir, dans le rebond inattendu de la production industrielle en avril, une lueur d'espoir. Visiblement, la sortie du tunnel n'est pas encore pour tout de suite...

o Le déficit de l'État a encore dérapé en mai

Le déficit de l'État a continué à se creuser en mai, à 72,6 milliards d'euros, contre 69,6 un an plus tôt. En cause: des dépenses en hausse de 10 milliards, liée pour une partie de raisons exceptionnelles, explique Bercy. D'une part, le soutien aux pays européens en difficulté coûte cher à la France qui a versé 3,3 milliards en mai au Mécanisme euro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant