Les deux élus Front national font leur entrée à l'Assemblée

le
6
Les deux élus Front national font leur entrée à l'Assemblée
Les deux élus Front national font leur entrée à l'Assemblée

PARIS (Reuters) - Les deux députés Front national ou apparenté, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard, ont fait mercredi leur entrée symbolique à l'Assemblée nationale en expliquant avoir le sentiment de réparer une injustice.

Le Front national, qui se dit victime du scrutin majoritaire à deux tours, n'avait plus eu d'élus - à une exception près - depuis 1986, quand la proportionnelle lui avait permis d'avoir 35 députés.

Gilbert Collard, élu dans la 2e circonscription du Gard sous la bannière du "Rassemblement bleu marine", a décliné à son arrivée au Palais-Bourbon l'offre de Marine Le Pen d'adhérer au Front national et d'entrer au bureau politique.

"Je ne serai pas membre du FN", a-t-il dit aux journalistes, expliquant qu'il préférait conserver l'image de "rassembleur" qui lui a permis de remporter un siège dans le Gard.

Marine Le Pen avait jugé mardi qu'il ne serait "pas totalement absurde de le voir intégrer une structure qui, justement, doit discuter de nos orientations, réfléchir à notre stratégie, à notre tactique politique".

"On a le sentiment de réparer une injustice puisqu'on n'est, hélas, que deux à être là", a dit Gilbert Collard à son arrivée à l'Assemblée avec la petite-fille de Jean-Marie Le Pen.

"On a le sentiment, à nous deux, de représenter tous ces électeurs et électrices qui n'ont pas les députés qu'ils mériteraient avoir", a-t-il ajouté.

Le FN dénonce le scrutin majoritaire à deux tours, qui a permis depuis près de 26 ans aux partis institutionnels de lui barrer l'accès de l'Assemblée avec le principe du "désistement républicain."

Marine Le Pen estime toutefois que le "plafond de verre" a été brisé lors des législatives grâce à la position de la direction de l'UMP, qui a adopté le "ni, ni", c'est à dire ni Front national, ni front républicain.

Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ont entamé dans la cohue leurs démarches de nouveaux élus.

"Je ne savais pas qu'il fallait être rugbyman pour entrer à l'Assemblée", a dit l'avocat qui tenait par l'épaule Marion Maréchal-Le Pen au milieu d'une mêlée de cameramen et de photographes.

"Je suis étonnée que ca vous émeuve autant", a répondu la benjamine de l'Assemblée à un journaliste qui lui demandait si cet accueil médiatique la surprenait.

Gilbert Collard a assuré que malgré l'absence de groupe, les deux élus "marinistes" n'auraient pas de problèmes pour se faire entendre". "Ca ne sera pas ici", a-t-il dit en montrant l'hémicycle du doigt, "ca sera là", dans la cour ou les couloirs.

Les deux élus se sont vu remettre à la fin de leurs démarches une mallette renfermant les attributs du représentant du peuple : une écharpe, une cocarde et un insigne appelé "baromètre" tricolores.

Gérard Bon et Emile Picy, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bercam01 le mercredi 20 juin 2012 à 16:25

    @ bigot8 : ce terme a tellement été galvaudé, a tant perdu de sa lisibilité et de sa crédibilité par la faute de l'UMP qu'il ne me semble plus vraiment approprié. Je verrais plutôt un truc genre "Parti des Vrais Français" (j'entends déjà la Gôchunie hurler de rage) ou, version plus soft, "Parti des Français de Coeur" (par opposition aux français de papier)...

  • M140210 le mercredi 20 juin 2012 à 15:23

    Le FN à la direction de la sécu!

  • M1531771 le mercredi 20 juin 2012 à 12:35

    Ben oui bigot8, moi qui bosse dans le social, dès qu'on signale des situations étranges à la CAF...on nous répond "ce n'est pas votre problème..." je rajouterai "Hélas !"

  • python75 le mercredi 20 juin 2012 à 11:54

    stérile...

  • bigot8 le mercredi 20 juin 2012 à 11:44

    je pense qu il faut fonder un nouveau parti ! le parti de DROITE qui adhère ?

  • bigot8 le mercredi 20 juin 2012 à 11:42

    enfin et bientot au gouvernement pour dire les choses ! appeler un chat un chat !60 millions de cartes vitales pour 40 millions d assurés ???