Les deux chevaux de la Chancellerie d'Hitler ont été retrouvés...

le
0
Les deux sculptures de Josef Thorak saisies par la police allemande.
Les deux sculptures de Josef Thorak saisies par la police allemande.

Biens mal acquis... Après une longue enquête qui a duré plus d'une année, la police allemande a saisi dans cinq Länder des ?uvres d'art volées destinées au marché noir. Parmi les biens retrouvés dans un entrepôt situé à Bad Duerkheim en Rhénanie-Palatinat figuraient les deux chevaux de bronze qui se trouvaient devant l'entrée de la Chancellerie d'Adolf Hitler à Berlin. Ces statues de Josef Thorak, un des deux sculpteurs officiels du Troisième Reich, avaient disparu au lendemain de la chute du mur de Berlin.

Laissés à l'abandon pendant 38 ans près d'un terrain de sport d'une caserne de l'Armée rouge situé à Eberswalde dans l'ancienne RDA, ces deux équidés étaient tombés dans l'oubli. Recouverts d'une peinture dorée, endommagés par des balles tirées probablement par des soldats éméchés, leurs queues avaient été brisées avant d'être maladroitement rattachées. Il a fallu attendre 1989 pour qu'un historien de l'art révèle l'origine exacte de ces animaux. Mais quelques semaines plus tard, les deux chevaux avaient disparu.

La valeur marchande des objets liés au IIIe Reich

La police les a retrouvés après avoir arrêté huit Allemands âgés de 64 à 79 ans qui cherchaient à les revendre sur le marché noir. Le prix fixé par ces voleurs était de 4 millions d'euros. Les « ?uvres » de Josef Thorak sont en effet très rares sur le marché. La plupart des statues monumentales commandées par Hitler...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant