Les deux chefs présumés d'ETA transférés à Paris

le
0

BORDEAUX, 25 septembre (Reuters) - Les deux hauts dirigeants présumés de l'organisation séparatiste basque ETA arrêtés mardi dans le sud de la France ont été transférés vendredi par avion à Paris pour y être présentés à un juge anti-terroriste, a-t-on appris de source policière. Iratxe Sorzabal Diaz, une femme âgée de 43 ans, et David Pla-Martin, 40 ans, présentés par les enquêteurs comme étant à la tête d'ETA depuis 2011, ont été arrêtés à Saint-Etienne-de-Baïgorry (Pyrénées-Atlantiques) au cours d'une opération menée conjointement par la Garde civile espagnole et de la Direction générale de la sécurité intérieure française (DGSI). Le ministre espagnol de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, a déclaré mardi que ces arrestations signaient "l'arrêt de mort" de d'ETA qui a annoncé en 2011 renoncer à la lutte armée. Deux autres personnes arrêtées en même temps ont également été transférées vendredi à Paris. Tous devraient être présentés samedi matin au parquet de Paris en vue de l'ouverture d'une information judiciaire. Iratxe Sorzabal Diaz et David Pla-Martin étaient deux des trois séparatistes masqués qui avaient annoncé en 2011 la fin de la lutte armée dans une vidéo, selon le quotidien El Pais. L'organisation n'a toutefois toujours pas rendu les armes, comme le réclame Madrid. ETA avait été constituée à la fin des années 1950 sous la dictature de Franco, qui avait supprimé la langue et la culture basques. Au fil des années, le groupe a tué plus de 800 personnes, selon les autorités espagnoles. (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant