Les deux candidats afghans promettent à l'Otan de s'entendre

le
1

KABOUL, 4 septembre (Reuters) - Les deux candidats rivaux du second tour de la présidentielle afghane ont promis jeudi aux dirigeants de l'Otan, réunis pour un sommet au Pays de Galles, qu'ils formeraient bel et bien un gouvernement d'union nationale et signeraient les accords permettant aux troupes étrangères de rester sur le territoire afghan l'année prochaine. Le message adressé au sommet de l'Otan par Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, les deux rivaux du second tour disputé le 14 juin, visait à rassurer les alliés du pouvoir afghan, qui craignent que la longue impasse politique à Kaboul ne contraigne l'Otan, faute d'accords, à retirer la totalité de ses troupes d'Afghanistan d'ici la fin de l'année. Les deux candidats ont affirmé leur entière détermination à signer deux accords sur le statut des troupes étrangères, qui permettront à l'Otan de rester afin d'entraîner et de conseiller l'armée afghane après la fin des missions de combat de l'alliance atlantique, prévue pour décembre. "Nous croyons à une approche politique inclusive. Nous formerons un gouvernement d'union nationale et honorerons le vote de notre peuple", ont dit les candidats dans un message lu à Kaboul par un collaborateur d'Abdullah Abdullah, Mahmoud Saiqal. Les négociations sur un accord de partage du pouvoir entre Ghani, vainqueur du scrutin présidentiel d'après le décompte initial des voix, et Abdullah ont tourné court cette semaine, relançant les craintes de troubles ethniques dans la foulée de cette élection entachée d'accusations de fraude. (Phil Stewart et Sanjeev Miglani; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 4 sept 2014 à 23:51

    Ben voyons, on va les croire.