Les deux camps libyens s'affrontent sur le pétrole

le
0

SKHIRAT, Maroc/BENGHAZI, Libye, 12 mars (Reuters) - Le parlement de Tripoli hostile au gouvernement libyen d'Abdallah al Thinni a accusé jeudi un groupe allié à ce gouvernement, seul reconnu par la communauté internationale, de chercher à vendre du pétrole libyen sans passer par la NOC, la compagnie pétrolière nationale. Le Congrès général national (CGN), rétabli par les miliciens qui contrôlent la capitale depuis août dernier, a précisé qu'il allait soulever cette question auprès de l'émissaire spécial des Nations unies pour la Libye, Bernardino Leon, a déclaré Saleh al Makhzoum, l'un des vice-présidents du CGN. Selon lui, le Vito, un pétrolier appartenant à une compagnie des Emirats arabes unis, a essayé de prendre livraison d'une cargaison de brut dans le port libyen d'Es Sider. Le porte-parole des forces de sécurité fidèles au gouvernement Thinni qui contrôlent Es Sider a rejeté ces accusations. Ali al Hassi a souligné que le port d'Es Sider et tout le secteur du "croissant pétrolier" avaient été déclarés zone militaire et étaient sous le régime de la "force majeure". Selon les données permettant de suivre le trafic des navires de commerce, le Vito, qui bat pavillon panaméen, se trouve actuellement au large de la Crète. La National Oil Corp (NOC), basée à Tripoli, avait auparavant affirmé que du brut libyen avait été proposé sur les marchés en dehors des canaux officiels. Il y a un an, la même force de sécurité d'Es Sider avait tenté de vendre du pétrole pour son propre compte, ce qui avait donné lieu à un affrontement avec le gouvernement officiel, encore basé à Tripoli à l'époque. Les forces spéciales de la marine américaine avaient fini par donner l'assaut au pétrolier au large de Chypre et avaient restitué la cargaison au gouvernement libyen. Cette force de sécurité, dirigée par Ibrahim Djathran, était alors un groupe rebelle qui luttait pour l'autonomie des régions de l'Est libyen. Elle s'est depuis ralliée au gouvernement Thinni. (Aziz Yaakoubi, Ayman al-Warfalli, Ulf Laessing, Ahmed Elumami, David Sheppard et Jonatahn Saul; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant