Les deux ados partis faire le jihad en Syrie récupérés en Turquie

le
6
Les deux ados partis faire le jihad en Syrie récupérés en Turquie
Les deux ados partis faire le jihad en Syrie récupérés en Turquie

Les deux adolescents toulousains partis en Syrie pour combattre au nom du jihad ont été retrouvés en vie en Turquie. Les lycéens sont âgés d'une quinzaine d'années. Initialement, un seul des deux ados avait été retrouvé, mais quelques heures plus tard, une source proche du dossier confirmait que son camarade de classe, parti avec lui, avait également pu être «récupéré», comme l'a révélé Europe 1. L'un des deux jeunes serait rentré dimanche en France en compagnie d'un proche de sa famille tandis que le second  aurait été récupéré ce lundi en Turquie par son père.

Le parquet de Toulouse avait récemment alerté la section antiterroriste du parquet de Paris sur le cas de deux jeunes d'une quinzaine d'années partis pour la Turquie avec l'intention de combattre en Syrie. Les deux copains, élèves en seconde d'un lycée général de Toulouse, étaient partis le 6 janvier pour se battre avec les jihadistes.

Selon le père de l'un des deux jeunes, son fils avait «subi un lavage de cerveau sur internet depuis le mois de décembre». Rien ne prédestinait son enfant à rejoindre les rangs des combattants selon ce père de famille musulman, totalement surpris par ce départ. Elève modèle et délégué de sa classe, son fils «ne parle pas l'arabe et ne l'écrit pas». Il a été embrigadé par un dangereux réseau de recruteurs : «Il existe des réseaux de recrutement et d'endoctrinement structurés qui forment des jeunes et les envoient au front. Il faut en avoir conscience et ne pas se dire que cela n'arrive qu'aux autres», confiait son père à la «Dépêche du Midi».

VIDEO. Les deux ados toulousains candidats au jihad interceptés

Une douzaine d'adolescents concernés

Une fois convaincu de sa mission sacrée, l'adolescent a utilisé la carte bancaire familiale pour réserver deux billets d'avions vers la Turquie, la principale porte d'entrée dans le conflit syrien. Il n'a eu besoin que de son passeport pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le mardi 28 jan 2014 à 00:27

    Pas besoin d'aller en Syrie pour faire le Jihad, il a commencé dans la banlieue de Toulouse...

  • frk987 le lundi 27 jan 2014 à 18:11

    On devrait même organiser des allers simples pour le pays de leur choix.........

  • LeRaleur le lundi 27 jan 2014 à 16:08

    Ils vont faire le bastringue en France, en Syrie aurait été mieux.

  • M8603854 le lundi 27 jan 2014 à 15:32

    Si celui-ci est un élève modèle, on n'ose pas imaginer les autres...

  • M4426670 le lundi 27 jan 2014 à 15:17

    Ils n'ont qu'à y rester!! Pourquoi faire rentrer le vers dans le "fruit"?

  • M2280901 le lundi 27 jan 2014 à 15:14

    qui va payer les frais de retour ? cela aurait été plus simple et moins onéreux de les faire passer en Syrie sans retour possible