Les dettes européennes inquiètent Wall Street

le
0
Les investisseurs américains craignent une contagion de la crise irlandaise à d'autres pays de la zone euro. Les bons chiffres de la consommation lors du week-end du Black Friday n'ont pas suffi à rassurer.

Après avoir clôturé en baisse sa séance du «Black Friday» vendredi, le Dow Jones n'a pas réussi à remonter la pente. Il clôture ce premier jour de la semaine en recul de 0,36% à 10.052 points tandis que le Nasdaq abandonne 0,37% à 2525 points. Le S&P lâche 0,14% à 1188 points.

Comme sur les marchés européens, les investisseurs ne sont pas rassurés par le plan de sauvetage de l'Irlande, dévoilé dimanche. L'Union européenne a présenté un nouveau train de mesures destiné à éviter la contagion de la crise irlandaise au reste de la zone euro et à rassurer les marchés financiers. Mais cette annonce n'a pas calmé les marchés mondiaux.

Sur le marché des changes, elle a même entraîné l'euro à son plus bas niveau depuis deux mois, sous les 1,31 dollar. A la clôture des marchés d'actions américains, l'euro freinait sa chute face à la devise américaine, s'échangeant à 1,3122 dollars. D'après le fondateur de BlackRock, Larry Fink, l'euro pourrait tomber à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant