Les détaillants allemands continuent de faire grise mine

le
0

DUSSELDORF, 14 avril (Reuters) - La hausse de la consommation des ménages en Allemagne se traduit par davantage de gros achats à crédit, de logements ou de voitures, grâce aux taux d'intérêt bas et ne profite guère au commerce de détail, a déclaré mardi la fédération professionnelle HDE. "Le secteur du commerce de détail bénéficie peu de l'embellie du moral du consommateur", déclare-t-elle dans un communiqué. Les économistes s'attendent à ce que la hausse de la consommation, alimentée par les conditions de crédit favorables, la baisse du chômage, la chute des cours du pétrole et les augmentations salariales supérieures à l'inflation, se poursuive tout au long de l'année. La HDE, pourtant, maintient sa prévision d'une hausse modeste, de 1,5%, des ventes au détail à 466 milliards d'euros, ce qui marquerait un ralentissement après la croissance de 1,9% enregistrée en 2014. La part des détaillants dans les dépenses de consommation s'est contractée de près de 7% entre 2000 et 2014, tombant l'an dernier à 28,6%, a-t-elle ajouté. (Matthias Inverardi, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant