Les dessous du remboursement de Sarkozy

le
2
Nicolas Sarkozy, nouveau président de l'UMP, a décidé de rembourser les pénalités payées par l'UMP après le rejet de ses comptes de campagne de 2012.
Nicolas Sarkozy, nouveau président de l'UMP, a décidé de rembourser les pénalités payées par l'UMP après le rejet de ses comptes de campagne de 2012.

À peine élu président de l'UMP, Nicolas Sarkozy a adressé le 1er décembre un chèque de 363 615 euros à sa formation politique. Il entend ainsi "mettre la formation politique qu'[il] préside à l'abri de toutes contestations". Une précaution symbolique qui est un pare-feu juridique supplémentaire, tant il semble que les accusations d'abus de bien social que l'on voudrait faire reposer sur l'ancien président sont outrées.En effet, une décision du Bureau politique de l'UMP du 6 juillet avait validé le principe d'un remboursement par le parti des pénalités infligées par le Conseil constitutionnel au candidat Sarkozy pour dépassement des comptes de campagne. Une tradition constante dont avaient déjà bénéficié en leur temps Jacques Chirac et Alain Juppé. Consultés, deux directeurs d'administration au ministère de l'Économie n'y trouvent rien à redire. Le virement de 363 615 euros ordonné par la trésorière du parti Catherine Vautrin a été encaissé par le trésorier-payeur général de l'État après les vérifications d'usage opérées par ce dernier. En clair, au regard des services de l'État, ce paiement est valable et ne souffre d'aucune contestation.Difficile également pour l'UMP de se prévaloir d'abus de confiance. D'abord parce que le Sarkothon avait permis de lever les onze millions nécessaires au remboursement des sommes que l'État ne prenait plus à sa charge. Par ailleurs, le compte de l'association des "Amis de Nicolas Sarkozy"...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le jeudi 4 déc 2014 à 05:56

    Nul doute qu'il saura reprendre d'un côté ce qu'il donne de l'autre .. De l'enfumage pour laudateurs fiaskozystes !

  • M7361806 le mercredi 3 déc 2014 à 19:11

    au diable l'avarice puisqu'il peut ! cela sera un bon investissement pour l'avenir.