Les dessous du bras de fer Marlboro-Matignon

le
0
Le leader du marché du tabac Philip Morris veut augmenter son prix de 20 centimes. Ses rivaux veulent 40 centimes de hausse.

Le cow-boy Marlboro jouerait-t-il avec le feu? Vendredi, à midi, les cigarettiers doivent envoyer à Bercy la liste de leurs prix à compter du 1er janvier. Le principe de la hausse est acquis, mais son ampleur (de 20 à 40 centimes) fait l'objet d'un intense bras de fer entre Philip Morris, leader du marché, et le gouvernement. Ce dernier est favorable à une augmentation de 35 centimes. Mais il n'est pas en mesure de l'imposer aux industriels, qui peuvent choisir de réduire leurs marges. Or, Philip Morris, qui détient 80% du marché des cigarettes premium, ne tient pas à ce que son paquet de Marlboro, vendu 6,80 euros, augmente au-delà de 7 euros. Passé ce seuil, il perdra en effet des parts de marché.

Ses rivaux Japan Tobacco International, British American Tobacco et Seita, dont le prix du paquet est inférieur à Marlboro, sont favor...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant