Les désaccords britanniques bouleversent le calendrier sur la Syrie

le
0
Au parlement, réuni en session extraordinaire, jeudi, le parti travailliste s'est opposé à une intervention en Syrie, alors que des préparatifs militaires étaient déjà en cours.

Correspondant à Londres

Les noms d'oiseaux fusaient à Downing Street, mercredi soir, après le refus du leader de l'opposition, Ed Miliband, de soutenir la motion du gouvernement sur une intervention en Syrie. Le chef du Parti travailliste est parvenu à faire dérailler les plans de David Cameron et peut-être, en conséquence, le timing d'une intervention occidentale. Alors que six avions de chasse Typhoon de la Royal Air Force étaient déployés à Chypre jeudi matin, les préparatifs militaires ont dû être mis sur pause pour laisser place à un psychodrame politique.

Après un calendrier précipité qui a conduit le premier ministre à abréger ses vacances et à rappeler d'urgence le Parlement jeudi en session extraordinaire pour autoriser une intervention conjointe avec la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant