Les dernières volontés du père Hamel

le
0
Les dernières volontés du père Hamel
Les dernières volontés du père Hamel

Architecturalement, pour les spécialistes, c'est « la plus humaine des cathédrales ». Emotionnellement, la primatiale Notre-Dame de Rouen le sera à coup sûr demain. A 14 heures y seront célébrées les obsèques du père Jacques Hamel, 86 ans, tombé sous la lame d'Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, il y a une semaine en son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, à quelques kilomètres de là.

 

Au regard de l'intense vague d'émotion soulevée par cet attentat sacrilège, il était clair que seul un édifice aussi imposant que la cathédrale était à même d'accueillir autant de fidèles, lesquels rendront un dernier hommage à cet abbé encensé dans sa paroisse. L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, elle, restera fermée pour plusieurs semaines. « Un rite pénitentiel de réparation devra être accompli afin de rendre au culte l'église profanée », a prévenu le diocèse.

 

Beaucoup, sur place, auraient souhaité que la commune accueille la dépouille de Jacques Hamel. C'est ici qu'il a en effet exercé la majeure partie de ses plus de cinquante années de ministère. « Jacques Hamel était un Stéphanais dans son coeur et dans sa tête, il serait juste et légitime qu'il soit enterré ici », estimait ainsi en fin de semaine le premier adjoint de la ville, Joachim Moyse.

 

Ce ne sera pas le cas. L'abbé sera ainsi inhumé « dans la plus stricte intimité et en un lieu conforme à son désir », confie son neveu. « Nous sommes à la fois dans les préparatifs de la cérémonie, mais aussi dans une période de décompression », nous expliquait-il hier, ne souhaitant pas s'exprimer plus avant, tout en se félicitant de « tout ce qui a pu être dit avec justesse sur [s]on oncle ».

 

Jacques Hamel aurait justement dû rejoindre hier le domicile de sa soeur, dans le Nord, d'où il était originaire, et qu'il regagnait au moins une fois par an. « Il représentait la fraternité », a témoigné une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant