Les dernières tentes du mouvement Occupy démantelées à Hong Kong

le , mis à jour à 07:02
0

HONG KONG, 24 juin (Reuters) - Les ultimes campements de manifestants pro-démocratie à Hong Kong ont été démantelés mercredi par la police devant une poignée de militants, 270 jours après le début du mouvement. Occupy Central avait été lancé le 28 septembre dernier par des dizaines de milliers de protestataires dans les rues de la ville pour exiger une liberté totale de choix lors de l'élection du prochain chef de l'exécutif local en 2017, et non le choix d'un candidat sur une liste validée par Pékin. La contestation s'était prolongée pendant des semaines et transformée en vaste mouvement alternatif. Des centaines de tentes et de chapiteaux fournissant nourriture et médicaments gratuits avaient pris place dans le centre financier, des classes en plein air avaient été organisées. La police a démantelé la plupart des campements mi-décembre mais une poignée de manifestants avait été autorisée à rester sur le trottoir jusqu'à ce mercredi. L'évacuation des quelque vingt derniers protestataires s'est déroulée sans incident. Occupy Central n'a pas fait céder la Chine sur la question de l'élection du prochain chef de l'exécutif, mais la réforme voulue par Pékin a été bloquée la semaine dernière par le Conseil législatif, le parlement de Hong Kong. (Yimou Lee, Donny Kwok; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant