Les députés votent le texte sur la sécurité intérieure

le
0
FOCUS - Expulsion de criminels étrangers, évacuation de campements illégaux, cybercriminalité, assouplissement du permis à point... L'Assemblée a adopté mardi la Loppsi 2, véritable offensive sécuritaire de la majorité. Coup de projecteur sur les 10 points clés de la loi.

Le PS parle d'une «loi fourre-tout», «d'un bric-à-brac sans vision ni moyens». Dans les rangs de la majorité, le texte de la Loppsi 2 est loin de faire l'unanimité : elle a été adoptée à unecourte majorité lors son examen en première lecture au Sénat. L'Assemblée nationale l'a adopté mardi en deuxième lecture, par 305 voix contre 187.

Si les polémiques autour du projet de loi sont nombreuses, c'est d'abord parce qu'avec le texte sur l'immigration, il grave dans le marbre le discours sécuritaire controversé de Nicolas Sarkozy. Mais aussi parce qu'il englobe des sujets très variés, allant du renforcement des mesures pénales au contrôle de la cybercriminalité, en passant par la question sensible de la sécurité routière. Au total, pas moins de 46 articles et plusieurs dizaines d'amendements, sur lesquels le consensus est difficile à trouver. Tour d'horizon des principales dispositions.

» Les mesures pénales

En septembre, lors de l'examen du texte en premiè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant