Les députés votent la suppression du mot «race» de la législation

le
5
Les députés votent la suppression du mot «race» de la législation
Les députés votent la suppression du mot «race» de la législation

Les députés ont adopté jeudi soir, par un vote à main levée, une proposition de loi du groupe Front de gauche, qui supprime le mot «race» de la législation française. La majorité PS s'est ralliée à cette proposition, soulignant qu'il s'agissait d' «une première étape». François Hollande s'était, en effet, engagé pendant la campagne présidentielle à supprimer le mot «race» de la Constitution.

Le texte, débattu dans le cadre d'une «niche» réservée aux propositions du Front de gauche, se propose donc de supprimer ce mot du Code pénal, du Code de procédure pénale et de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Le rapporteur de la proposition, Alfred Marie-Jeanne, a fait valoir que le mot «race», «ce concept aberrant, ayant servi de fondement aux pires idéologies, n'a pas sa place dans notre ordre juridique».

Pour ne pas risquer de faire tomber l'incrimination de racisme, les députés socialistes ont fait adopter un amendement affirmant explicitement, dans l'article premier, que «la République combat le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie. Elle ne reconnaît l'existence d'aucune prétendue race». Pour les députés PS, Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des lois, la suppression du mot dans la législation «n'est qu'une première étape».

Une promesse de campagne de Hollande

A l'Elysée, on a récemment assuré que la promesse de François Hollande n'était «pas enterrée» mais qu'elle ne pouvait être insérée dans la première révision constitutionnelle prévue pour le 22 juillet. Christiane Taubira, la Garde des Sceaux, a salué «un acte nécessaire, noble, fort, dans une période où l'on voit une résurgence, une désinhibition du rejet de l'autre». Et de conclure: «Le message est bienvenu».

Jean-Frédéric Poisson (UMP), avant d'annoncer que «personnellement», il s'abstiendrait, a pour sa part jugé : «Evidemment, votre proposition a du sens (...) mais...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2801849 le vendredi 17 mai 2013 à 10:30

    SUPER ! Plus de race, donc annulation immédiate de la loi Gayssot !

  • mlaure13 le vendredi 17 mai 2013 à 08:53

    HEUREUSEMENT...on a encore nos immigrés ?!!!...(et nos ethnies)...:-)))

  • mjjmimi le vendredi 17 mai 2013 à 07:14

    Vont avoir l'air fin quand le monde scientifique démontrera leur aveuglement idéologique!

  • cavalair le vendredi 17 mai 2013 à 01:21

    mon dieu qu'ils sont k.ons ca depasse tout ce que l'on pouvait imaginer

  • M7523987 le vendredi 17 mai 2013 à 00:02

    Quelle idée !!!!!!?????? Ils ne veulent tout de même pas tout chambouler ????? Ils ne sont pas seuls à vouloir détenir la vérité !!!! Que va devenir notre société tout cela pour satisfaire une minorité de coincés