Les députés vont mettre fin à la «maraude électronique» des VTC

le
11
Les députés vont mettre fin à la «maraude électronique» des VTC
Les députés vont mettre fin à la «maraude électronique» des VTC

Le législateur entend bien trancher dans la bataille entre les taxis et les Véhicules de Tourisme avec Chauffeur (VTC), quitte à faire des mécontents et à étouffer la croissance d'un secteur qui recrute. Les députés ont adopté mercredi en commission la proposition de loi PS sur les taxis et les voitures de transport avec chauffeur (VTC) telle que modifiée par le Sénat sur l'article polémique stipulant au VTC de retourner à sa base entre chaque course.

La proposition de loi devait être maintenant définitivement adoptée en séance par l'Assemblée en seconde lecture le 18 septembre. Le député PS Gilles Savary a repris la fonction de rapporteur du texte qui était jusque là occupée par le désormais célèbre Thomas Thévenoud, auteur de la proposition de la loi avant d'entrer au gouvernement pour neuf jours.

Les VTC interdits de géolocalisation sur smartphones 

Les VTC contestaient vigoureusement l'une des disposition du texte, l'obligation après une course «de retourner au siège de l'entreprise ou dans un lieu, hors de la chaussée, où le stationnement est autorisé». Suite à leurs protestations, le Sénat avait fin juillet adopté un amendement qui modifie cette disposition: les voitures de transport avec chauffeur devront retourner à leur base «sauf s'il justifie d'une réservation préalable ou d'un contrat avec le client final».

La proposition de loi vise plus généralement à sortir du conflit des derniers mois entre taxis et VTC en interdisant à ces derniers d'être repérées par les smartphones lorsqu'il sont en «maraude électronique». Les taxis s'étaient mobilisés en France, mais aussi dans plusieurs villes d'Europe et à Washington ces derniers mois pour protester contre la concurrence croissante et jugée déloyale des VTC, en particulier de la société américaine Uber, dont Google est l'un des actionnaires.

Les VTC rebaptisés et menacés

Cette fronde avait alors poussé le gouvernement à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berkowi le vendredi 12 sept 2014 à 12:44

    Un chauffeur de taxi travaille environ 10h par jour pour gagner un peu plus que le SMIG. Il faut qu'il rembourse l'achat de sa plaque, amortisse le prix de la voiture, paye son gazole et quand il a remboursé toutes ces "bricoles", il commence à gagner sa vie. Alors, doucement les basses à tous ceux qui gagnent leurs vies en travaillant chez un patron. Vous n'avez rien à payer en avance pour travailler. Et connaissez-vous beaucoup de conducteurs de taxis riches ? Non ? Moi non plus.

  • M5299935 le vendredi 12 sept 2014 à 06:58

    Quand aux notaires et pharmaciens ... ne vous en faites pas ... eux ils ne seront pas inquiétés.

  • M5299935 le vendredi 12 sept 2014 à 06:56

    Rembourser les taxis pour l'acquisition de leurs plaques et en émettre une vignette annuelle identique pour tous ... un seul statut serait préférable.... et surtout moins coûteux à gérer.

  • axiome01 le vendredi 12 sept 2014 à 05:34

    les licences octroyées gratuitement par l'état n'auraient jamais du pouvoir être marchandable; elle est là l'aberration !!!! une licence devrait automatiquement revenir à l'état à la fin d'activité du chauffeur pour être ensuite remise dans le circuit. leur nombre par contre devrait être revu à la hausse rapidement.sinon les VTC doivent être soumis aux mêmes contraintes que les taxis en terme de cotisations et d'impôts !!!

  • M5018027 le vendredi 12 sept 2014 à 03:43

    C'est aux taxis de s'aligner sur les tarifs et prestations des VTC, cela sera un énorme progrès de société : bcp moins de voiture car les tarifs seront enfin acceptablesles socialistes devraient oser le changement, quitte à faire quelques couacs

  • M802641 le vendredi 12 sept 2014 à 00:55

    On n'arrête pas le progrès avec ce gouvernement - c'est du dogmatique socialo pur jus !!!!!!!

  • d.jousse le vendredi 12 sept 2014 à 00:41

    bref, il v

  • s.thual le vendredi 12 sept 2014 à 00:39

    la ou l on recrute encore ,,,il faut bien bloquer l economie et l esprit d initiative !la gauche a cet art !mieux vaut en effet payer des gens au chomage et avoir de plus en plus d assistés,,pauvre france le declin!!!

  • Georg47 le jeudi 11 sept 2014 à 23:57

    Ps : ne comprennent rien à l'é.con.omie!il sont en plein dedansToujours en retard de plusieurs décennies à la vie réelle

  • DADA40 le jeudi 11 sept 2014 à 23:36

    La préfecture de police de Paris n'a qu'à émettre des plaques à 10 000 Euros. Cela fera bien baisser les prix car les plaques se revendent 300 000 que le client paye!