Les députés veulent faciliter la révision des procès

le
0

Une proposition de loi en faveur «d'une justice qui répare ses erreurs» sera examinée le 27 février.

Elles sont rares. Trop rares aux yeux de beaucoup de députés de droite comme de gauche. Au point que le 27 février prochain, une proposition de loi sur la révision des condamnations pénales devrait bénéficier d'une très large majorité lors de son vote dans l'Hémicycle. Du moins c'est ce que parie Alain Tourret, député radical de gauche du Calvados, qui porte ce projet depuis plus d'un an. Avec tant de soin qu'il a réussi à emmener dans son sillage aussi bien des députés UMP que Christiane Taubira, la ministre de la Justice. Cette dernière aurait même bien aimé en faire un projet gouvernemental, mais l'élu a lutté pour que le texte demeure d'origine parlementaire et associe des personnalités de l'opposition dont Georges Fenech avec qui il a signé un rapport d'information méticuleux sur les erreurs judiciaires et leurs révisions.

«Contrairement à d'autres p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant