Les députés vent debout contre l'optimisation fiscale

le
1
Les députés veulent s'attaquer plus sévèrement à l'optimisation fiscale des grandes entreprises. «Une folie qui va permettre les abus de l'administration fiscale», rétorque Pierre Gattaz, président du Medef. Explications.

L'optimisation fiscale pratiquée par de nombreuses grandes entreprises est aujourd'hui légale, bien qu'immorale, mais elle n'est pas du goût des députés. A l'encontre des recommandations du gouvernement, des députés socialistes ont ainsi voté une série d'amendement contre les techniques légales de grandes entreprises pour payer moins d'impôts, dans le cadre du vote du projet de budget 2014 en cours d'examen au Parlement.

A l'heure de la rigueur budgétaire mais aussi du ras-le-bol fiscal, l'objectif des parlementaires était de durcir la lutte contre un système structuré grâce auquel des grandes entreprises cherchent à réduire au maximum leur impôt sur les bénéfices. Alors que le gouvernement avait appelé à la plus grande prudence, les t...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 18 nov 2013 à 10:32

    Pauvre Hollandouille et ses nazes en place, débordés autant par le peuple que par leurs élus. Et incapables de mettre de l'ordre, ils sont pitoyables et inconscients. Démission d'Hollandouille.......