Les députés UMP font entendre leurs différences

le
0
Sur le permis à points et la justice, la majorité n'a pas hésité à braver l'exécutif.

Les parlementaires de la majorité finissent l'année en fanfare. Le texte de la Loppsi (loi sur la sécurité intérieure), qui sera soumis au vote de l'Assemblée mardi, a été sensiblement modifié par les députés UMP, contre l'avis du gouvernement, sur deux sujets majeurs : l'assouplissement du système de permis à points et les peines complémentaires d'interdiction du territoire à l'encontre d'un étranger condamné aux Assises.

Pour ceux qui en doutaient, Christian Jacob, le successeur de Jean-François Copé à la présidence du groupe UMP, est bien le digne héritier de l'inventeur de la «coproduction législative». Sa conception de la «liberté dans la loyauté» vis-à-vis du gouvernement pourrait se révéler encore plus délicate à gérer pour l'exécutif, étant donné l'ambiance qui règne actuellement dans la majorité. En s'écriant dans l'Hémicycle «Arrêtez d'emmerder les Français !» jeudi, lors de la discussion sur le permis à points, le souve

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant